Sur la route du Chabichou

Sur la route du Chabichou

Classé dans : Découvertes | 15

Pour une découverte insolite des richesses du Poitou, suivez-nous dans la découverte de la route du Chabichou et des fromages de chèvre. Première étape ? La Maison des fromages de Chèvre de Celles-sur-Belle.

Sur les 4 départements de Poitou-Charentes, la route du chabichou et des fromages de chèvres vous propose de découvrir leurs richesses fromagères et l’histoire de leurs fromages. Une approche terroir qui séduira les amateurs de bûches, briquettes et crottins !

Dans ce parcours de découverte gastronomique sur tout le territoire poitevin, 4 fromages emblématiques à découvrir : le Chabichou du Poitou AOC, Le Mothais-sur-feuille, le Chèvre-Boîte, le Cabécou de Périgord.

Maintenant que je vous ai mis en appétit, suivez-nous dans notre première visite de fromagerie à la Maison des Fromages de Chèvre de Celles-sur-Belle.

La Maison des Fromages de Chèvre de Celles-sur-Belle 

Tout au long de l’année, vous pouvez découvrir une exposition permanente sur l’histoire et le développement de la production caprine en Poitou-Charentes, comprendre les pratiques d’élevage et connaître les méthodes de fabrication et la diversité des fromages de chèvre poitevins.

L’exposition de taille modeste (2 pièces avec quelques activités pour les enfants, des affichages et plaquettes d’information grand format) éclaire sur la place des chèvreries dans la région. C’est une première approche utile et éclairante avant de faire quelques achats de fromages dans le stand dédié à l’accueil. Un régal pour les papilles… on a succombé, forcément !

Fabriquez votre fromage de chèvre !

Durant les vacances scolaires (ou sur réservation toute l’année pour les groupes), vous pouvez participer à des ateliers de découverte. C’est avec ma fille de 11 ans que j’ai donc appris à faire mon premier fromage frais de chèvre !

Une vingtaine de personnes s’étaient inscrites comme nous pour l’atelier… et au vu du nombre de refus faits à l’accueil le jour même, mieux vaut s’inscrire à l’avance !

Durant 45 minutes, Martine, ancienne productrice de fromages, reconvertie en sympathique initiatrice, partage ses connaissances, son savoir-faire et son amour des fromages…. au lait de chèvre. Alors comment transforme-t-on du lait en fromage ? Autrement dit comment passe-t-on de l’état liquide à l’état solide sans pour autant faire appel à la congélation ? C’est simple : c’est une histoire de ferments !

On boit les explications de Martine, et on apprécie quand elle nous dit qu’on va passer à la pratique. Nous voilà tous rassemblés autour de cuvettes avec des louches, et d’un drôle de récipient avec une première « pate à fromage » dedans. Et là Martine nous livre les secrets du fromage… Tout commence avec du lait, du petit lait et de la présure. La présure est un liquide un peu jaunâtre, extrait de l’estomac des ruminants ! C’est un coagulant naturel qui va faire cailler le lait… le lait va alors débuter sa lente transformation en fromage.

Une fois moulé dans la faisselle, il faut laisser tranquillement le fromage s’égouter durant la nuit, et le retourner le matin pour lui apporter une forme homogène. On laisse encore s’égoutter 24 h puis on le retourne de nouveau avant de le saler. Les artisans fromagers salent à sec tandis que les industries misent sur une salaison par saumurage, couplée à des ferments. Au final, la croûte se forme et au bout de 3 semaines, votre fromage est prêt à la dégustation.

Comptez au moins 1 litre de lait pour arriver à faire un Chabichou… et 1,5 litre pour un Mothais-sur-feuille. Plus le fromage vieillit, et plus il perd son humidité !



Passez à la dégustation de fromage !

 

Chaque enfant a plaisir à participer, à sentir et à goûter le futur fromage frais. A la fin de l’atelier, chacun repart avec sa faisselle de fromage, dégorgeant encore son petit lait. Et pas de panique : la faisselle est mise dans une poche de plastique (ici on dit « poche » et non « sac » !). La température idéale pour que le fromage prenne forme est de 18 à 20°C donc pas besoin de mettre la faisselle au frais à votre retour à la maison.

Et vous savez-vous ? La séance se prolonge à la maison, comme nous l’a indiqué Martine : on laisse le fromage se vider de son petit lait en déposant la faisselle sur le bord de l’évier…Au bout de quelques heures, on le retourne, et on laisse le fromage s’égoutter. Le lendemain, on passe à l’étape de salage (on y va mollo sur la quantité de sel)… si on n’a pas succombé entre temps à la tentation de déguster le fromage frais avec du miel, de la confiture… ou de l’ail pour les becs salés !


Au final, une activité très agréable qui donne envie de découvrir le terroir et la gastronomie française.

Maison des Fromages de Chèvre
1 Avenue de Niort
79370 Celles-sur-Belle

Que faire après la visite de la Maison des fromages de chèvre ?

 

  • Découvrez l’abbaye de Celles-sur-Belle (c’est la jolie bâtisse en Une de l’article à 2 minutes de la fromagerie !) ;
  • Faites un tour de barque dans le Marais Poitevin ;
  • Visitez les Mines d’argent des Rois Francs à Melle ;
  • Passez quelques jours à La Rochelle (à 1 h de route).

A noter : Pour le mois de novembre, Chacha Aventurière propose aux participants du rendez-vous #EnFranceAussi de composer autour du thème « Fromages ». Vous venez donc de découvrir notre contribution à ce chouette rendez-vous en ligne 🙂

Crédit Photo : © One Two Trips

15 Responses

  1. Le chabichou, un de mes fromages de chèvre préféré ! Du coup, ça me fait penser qu’il faut que j’en rachète pour le weekend prochain !! 🙂

  2. C’est chouette ce deuxième blog 🙂
    Et j’adore le fromage de chèvre. Toute une histoire.

  3. Ah le fromage de chèvre !! C’est celui que j’ai choisi aussi mais il est fait d’une toute autre façon 🙂

  4. Quel délice le fromage de chèvre.
    Merci pour cette visite instructive et j’imagine très enrichissante.

  5. Trop sympa cet atelier ! moi aussi j’ai envie de fabriquer mon propre fromage ! En plus j’adore le chèvre !

  6. je veux fabriquer mon propre fromage :p C’est bien meilleur quand on a mis la main à la pâte :p

  7. Je suis fan des fromages de chèvre, comme de tous les fromages en général (sauf ceux de type roquefort…). Quand on achète du fromage, on ne se rend pas compte de comment c’est fait , alors je trouve que c’est une chouette activité de pouvoir ainsi participer à la fabrication d’un fromage à emporter chez soi. Merci pour cette sympathique découverte, d’autant plus que ce n’est pas si loin que ça de chez moi 😉

    • J’aime aussi voir comment fromages ou autres spécialités culinaires prennent vie ! Je suis admirative de tous ces savoir-faire ! Celles-sur-Belle est à 30 minutes de chez moi, mais cette activité a été un réel dépaysement pour ma fille comme pour moi. Bonne journée, Sandrine

  8. Purée c’est chez moi ! J’habite à quelques kilomètres et je n’avais pas connaissance de cette visite ! Chouette ! Une idée de visite pour le week-end 🙂

    • Parfois, quand c’est proche, on n’y prête plus attention ! Voilà une visite à programmer dans les semaines à venir. Il y a aussi la laiterie à Echiré 😉

  9. Mon préféré!! Chèvres du Poitou for ever 😉 !

  10. J’adore le Fromage de chèvre, froid, chaud, tiède … merci de votre participation

Laissez un commentaire