japon-cerisiers-en-fleurs

Profitez des cerisiers en fleurs au Japon

Classé dans : Découvertes | 1

Entre mars et avril, le Japon se couvre de nuances de rose ! Tout le Pays du Soleil Levant vit alors au rythme des cerisiers en fleurs (Sakura) et vous invite à la contemplation… et à quelques verres de saké entre amis.

Imaginez l’allée d’un temple bordée de cerisiers en fleurs avec une Japonaise en tenue traditionnelle. Un beau cliché à immortaliser en mars-avril au Japon ! La raison ? C’est le Sakura et le temps de la beauté éphémère.

Les traditions japonaises sont pleines de poésie. Le Sakura est la période du retour du printemps. Symbole de la vie – belle, mais fragile et passagère – la floraison des cerisiers rythme la vie des Japonais durant quelques semaines. Elle s’accompagne de rituels, rencontres familiales et contemplation de la nature qui s’éveille.

Indispensable : connaître la date de floraison des cerisiers !

Chaque année, une estimation de la floraison est annoncée sur des sites officiels comme celui de l’Office de tourisme du Japon. Sur les sites en japonais, on peut bien sûr trouver une estimation plus précise, par ville et jardin.

Quoi qu’il en soit, la floraison commence du sud au nord, le nord étant bien sûr plus froid et la floraison, donc, plus tardive. A Tokyo, le début de la floraison des cerisiers est estimée pour le 24 mars 2018, à Kyoto le Sakura devrait débuter le 28 mars 2018. Les spécialistes du Japon conseillent de se rendre au Japon une semaine après le début de la floraison pour en profiter au maximum.

japon-cerisiers-fleurs

Miyako-Odori, la danse traditionnelle des cerisiers 

Durant cette période singulière de la floraison des cerisiers, des danses traditionnelles sont données en représentation (et uniquement durant cette période !). La Miyako-Odori (danse des cerisiers) a été réalisée la première fois en 1872, au sein d’une maison traditionnelle du quartier de Gion de Kyoto.

Les représentations actuelles de Miyako-Odori sont toujours confiées à l’Ecole de danse Kyomai. Depuis 1873, elles ont lieu au théâtre du Kobu Kaburenjo uniquement durant le mois d’avril, à compter de 4 représentations par jour. Les maikos (les apprentis geishas) et les geishas de Gion déploient tous leurs talents dans des domaines traditionnels : chants, danse, maniement de l’éventail et de la branche de cerisier, shamisen (instrument de musique traditionnel).

Le reste de l’année est consacré à l’apprentissage et aux répétitions pour les danseurs.

Bon à savoir : il existe différentes formules de tickets, dont l’une comprenant le spectacle et une cérémonie du thé.

Le Hanami ou l’art d’admirer les cerisiers

Le Hanami est un ensemble de coutumes ancrées dans le quotidien des Japonais. Cela marque le début du printemps et on profite de la beauté éphémère du Sakura, le cerisier en fleurs.

On a tendance à trouver « fête du hama » comme traduction pour « Hanami ». Il y a bien sûr quelques événements ou manifestation (des illuminations, des stands de boissons et nourritures peuvent apparaître) qui peuvent s’organiser pendant la floraison mais il s’agit plus d’un moment convivial en famille, entre amis ou en couple, où l’on va s’installer dans un jardin ou un parc pour admirer les cerisiers en fleurs en pique-niquant.

japon-cerisiers-fleurs

Tout pour pique-niquer selon les usages japonais durant le Sakura

Les pique-niques sont nombreux dans les parcs mais sont régis par des codes de bonne conduite. Avant de vous lancer dans un pique-nique improvisé, demandez au préalable si le parc accepte cette pratique ! Ce n’est pas parce que vous y verrez des cerisiers que l’espace est autorisé à la consommation de mets et boissons sur place.

Pour les pique-niques, les espaces dans les parcs sont très convoités. C’est la règle du « 1er arrivé, 1er servi » qui s’applique : à vous de déposer votre nappe, votre bâche plastique ou votre tapis sur le sol pour délimiter votre emplacement (le mieux est de mettre votre nom dessus pour le reconnaître). A noter : certains Japonais déposent leurs fameuses bâches bleues la veille au soir pour s’assurer du meilleur emplacement possible pour contempler les cerisiers et discuter entre amis.

Pensez à bien vous équiper : un bento (acheté avec les spécialités culinaires réalisées à l’occasion du Sakura), des accessoires de cuisine jetables/recyclables (verre, couverts, etc.), un sac poubelle (on ne trouve pas de poubelles dans tous les parcs et impossible de repartir sans ses déchets naturellement !), une natte pour vous installer sur le sol… et des vêtements chauds car les températures sont encore douces, surtout le soir. Le must ? Des « chauffettes » que vous glisserez discrètement sous vos vêtements pour maintenir votre corps au chaud.

Laissez-vous tenter par le dessert du moment : le sakura mochi, pâte de haricot rouge enveloppée de riz pilé teint en rose, le tout enveloppé dans une feuille de cerisier en salaison.

Si un pétale de cerisier vient à tomber dans votre verre à cette occasion, c’est signe de chance !

Dernier point : repérez des toilettes avant de vous installer. Bien souvent les toilettes publiques sont prises d’assaut une fois le parc bondé de monde. On vous aura prévenu !

japon-cerisiers-fleurs

A découvrir : le voyage d’une famille au Japon durant le Sakura.

Crédit photos : ©Yasufumi Nishi/© JNTO

Laissez un commentaire