loches-cite-royale

Pourquoi visiter la Cité royale de Loches ?

Classé dans : Découvertes | 0

La Cité Royale de Loches vient de revoir entièrement la scénographie de son logis royal et de son donjon. Saisissez cette opportunité pour découvrir ce monument « 2 en 1 ». Je vous livre mes coups de coeur au cours de cette belle visite dans le sud de la Touraine.

A une quarantaine de kilomètres au Sud de Tours, Loches est une ville accueillante pour un citybreak dans le Sud de la Touraine. Cette « ville d’art et d’Histoire » séduit chaque visiteur avec sa cité royale, ses ruelles médiévales et ses façades en tuffeau. Suivez-moi dans la découverte de 1 000 ans d’histoire !

La Cité royale de Loches, un « 2 en 1 » très réussi

La cité royale de Loches est bicéphale : sa partie médiévale avec le donjon d’une part ; le logis royal pour la Renaissance d’autre part.

Seuls 350 mètres à pied séparent les 2 entités qui se complètent et sont indissociables pour comprendre l’évolution de la Cité royale de Loches : d’une architecture défensive au Moyen Age, on bascule au 14e siècle dans une logique résidentielle avec pour leitmotiv « voir et se faire voir ». Pourtant les visiteurs boudent souvent l’un ou l’autre des monuments pour 300 petits mètres qui les relient.

loches-cite-royale-donjon

Cette configuration atypique donne aussi tout son charme à la Cité. Pour passer du donjon au logis (et inversement !), il faut arpenter de très belles petites ruelles pavées. J’y vois une allégorie du chemin à parcourir pour passer d’un monde à l’autre, de la guerre à l’oisiveté !

loches-cite-royale-logis

Jusqu’à présent, seule la médiation menée au sein de la Cité royale de Loches permettait de se rendre compte de l’Histoire de cet ensemble royal, constitué de deux ensembles distincts.

Aujourd’hui une unité est apportée avec une scénographie moderne et interactive. La Cité royale est désormais vivante, ludique et partage sa riche histoire avec chaque visiteur.

loches-cite-royale
loches-cite-royale

A Loches, une nouvelle scénographie vivante et interactive

 

Les grands personnages qui ont façonné le lieu et vécu sur place – Agnès Sorel, Anne de Bretagne, Charles VII, etc. – sont d’incroyables fils rouges à suivre d’une pièce à l’autre. La part belle est faite à l’architecture, et certains détails sont mis en lumière à travers des panneaux explicatifs, des séquences sonores ou des projections vidéo. Dans la Grande salle du logis, faites l’expérience d’une douche sonore juste en haut de l’escalier 🙂

loches-cite-royale
loches-cite-royale

La modernisation ne s’arrête pas là. Dès 2019, vous pourrez explorer la Cité royale de Loches de façon immersive grâce à un Histopad, tablette mis à votre disposition qui permet de « voir » en 360 ° chaque pièce à une période donnée. L’Histopad sera proposé aussi bien au donjon qu’au logis royal. C’est bluffant et captivant !

 Agnès Sorel, femme incontournable à Loches !

Un temps exposé au coeur du château, le gisant d’Agnès Sorel a retrouvé sa place originale dans la Collégiale Saint-Ours, située juste avant l’entrée de la Cité royale. Prenez le temps d’aller l’admirer, et de lire les panneaux éclairant le parcours de celle qui fut la favorite du roi Charles VII.

loches-cite-royale
loches-cite-royale
loches-cite-royale

Imprégné de l’histoire de cette favorite, vous apprécierez encore mieux les anecdotes qui la concernent et qui sont valorisées au coeur du château.

Mon coup de coeur va à la Grande salle du logis royal : la reproduction du tableau le plus célèbre qui la représente est niché dans un mur… vous allez tomber en émoi devant cet écrin et la beauté du tableau !

loches-cite-royale

loches-cite-royale

Anne de Bretagne et sa Cour

Mon coup de coeur est double pour la scénographie autour d’Anne de Bretagne.

Dans la Salle de la Reine, vous pénétrez dans le monde de la Cour d’Anne de Bretagne. Cette Cour était novatrice, créant ce qu’on appellera plus tard « l’art de vivre ». Vous découvrez un somptueux plateau de bois mettant en lumière la bibliophilie de la Cour, le goût pour les jeux de cartes, la danse et la musique.

loches-cite-royale

Instant magique : lancez l’extrait musical proposé. Une fois le morceau de musique lancé, la voix des visiteurs se fait murmure pour laisser la mélodie pénétrer chaque coeur !

Puis la Chambre de la Reine est consacrée aux enluminures. C’est une pure merveille qui vous éclaire sur l’histoire du livre d’or. Les deux films qui habillent les murs quand le visiteur choisir l’une des séquences sonores sont hypnotiques. Un facsimilé du 19e siècle des « Grandes Heures d’Anne de Bretagne » trône au milieu de la pièce. Mon seul regret : ne pas avoir plus d’enluminures à disposition !

loches-cite-royale
loches-cite-royale

 

Surprenante : la salle du duel

Dans le donjon, vous allez découvrir la thématique de l’incarcération au Moyen Age  : les prisonniers ont trois profils : d’abord les « excentriques », puis ceux qui sont enfermés pour raison politique ou religieuse. D’un cachot à l’autre, vous allez découvrir que les motivations sont multiples à enfermer les gens dans les tours du donjon !

La salle du duel est unique en son genre : cachot pour des soldats, elle a ses murs entièrement gravés dans la pierre ! Des gravures d’affrontements militaires s’enchaînent et sont complétées par une scène du Jugement dernier, avec les âmes damnées et les âmes sauvées.

Vous apprécierez la lumière rasante qui donne à voir certains détails et joue avec les ombres pour mieux attirer votre attention. Somptueux !

loches-cite-royale

Artistique : le cachot du duc de Milan

Dans la tour du Martelet, imaginez la vie dans ce cachot, seul durant 4 ans ! C’est ce qu’a vécu Ludovic Sforza, duc de Milan, et mécène de Léonard de Vinci. Il fut incarcéré là par Louis XII durant les Guerres d’Italie. Il y resta de 1504 à 1508…jusqu’à sa mort !

Vous remarquerez un volet en bois, fermé : il s’agit de la seule ouverture sur l’extérieur qu’il avait (lors de la visite, la conservatrice l’a exceptionnellement ouvert laissant jaillir la lumière dans ce lieu plongé dans la pénombre le reste du temps).

Vous allez être ému par les peintures et gravures réalisées par le duc durant son séjour forcé dans ce cachot. Les étoiles sont identiques à celles de son palais de Milan.

loches-cite-royale

 

Au final, la Cité royale de Loches ouvre une nouvelle page de son histoire, investissant pleinement ses 2 écrins qui font sa renommée. A visiter sans tarder avant d’aller découvrir le zoo de Beauval ou poser vos valises quelques jours à Tours.

Crédits Photos :  © One Two Trips / © Cité royale de Loches

Laissez un commentaire