visite-barcelone-gaudi

Sur les pas de Gaudi à Barcelone

Classé dans : Découvertes | 0

Et si vous partiez sur un coup de tête à Barcelone ? en 48 h, profitez-en pour suivre les pas de Gaudi à Barcelone… avant de déguster des tapas en terrasse !

Gaudi a apporté une coloration architecturale exceptionnelle à Barcelone, la ville où il est mort en 1926. Sa créativité ne s’arrêtait pas à l’architecture des maisons ou constructions qu’il imaginait. Il allait jusqu’à penser l’aménagement intérieur et l’aspect fonctionnel de chaque pièce… offrant un tout cohérent et original. Avec lui, chaque élément est justifié ne laissant aucune place à l’approximation.

Homme très pieux, il pensait que la nature était l’oeuvre suprême de Dieu. Il n’a eu de cesse de s’inscrire dans la dynamique naturelle intégrant les éléments naturels dans ses conceptions tant dans les matériaux utilisés que les formes représentées.

Pour lui, l’originalité consiste à revenir aux origines.

Quelle modernité chez cet homme visionnaire né en 1852 ! Partir sur les pas de Gaudi à Barcelone, c’est comme côtoyer un génie !

La Sagrada Família, le chef d’oeuvre inachevé de Gaudi

Pour visiter ce monument ultra courtisé par les voyageurs, un seul mot d’ordre : réservez en ligne ! Certes, je vous dis ça, mais en famille, nous avons tenté d’y accéder en fin d’après-midi sans réservation, et c’était peine perdue : la file immense de ceux qui avait réservé ne permettait pas un visiteur de plus dans la journée ! Nous avons donc réservé pour le lendemain matin.

Une fois la file indienne patiemment effectuée (misez sur un jeu de cartes ou ayez un stock de devinettes, si comme nous, vous faites la queue avec des enfants !), nous entrons dans la basilique imaginée par Gaudi, et consacrée en 2010 ! Quelle surprise ! Quelle splendeur ! La lumière qui illumine les vitraux fait des effets de couleurs incroyables dans l’édifice religieux. Rien ici ne ressemble à un monument religieux classique.

Gaudi a d’ailleurs vécu sur le chantier de la Sagrada familia durant les travaux dont il ne verra jamais la fin ! Il meurt en 1926… et la construction perdure encore aujourd’hui dans le respect des plans de Gaudi. Et qui sait, en fermant les yeux, réchauffé par cette lumière inondant la Sagrada, vous entendrez peut être le souffle de l’artiste.

 

 

Il définissait l’architecture comme l’art de la lumière… Avec la Sagrada familia, son oeuvre ultime, on entre dans le coeur de son concept.

 

Le Parc Güell

Güell, industriel catalan, a senti le potentiel créatif d’Antoni Gaudi, jeune architecte lorsqu’il découvre la devanture qu’il créa dans le cadre de l’exposition universelle de 1878. Il devient son mécène.

Après la visite de la basilique, arpentez les rues de Barcelone pour une balade au vert dans le parc Güell. La fontaine Salamandre qui trône à l’entrée tout comme le banc de mosaïque digne d’un serpent géant sont les deux images ultra connues du parc. Comme nous, vous aurez plaisir à les découvrir « en vrai », mais n’espérez pas être seuls pour les admirer ! Prenez le temps d’arpenter ce jardin dans ces moindres recoins serpentant au gré de l’imagination de Gaudi.

Ici, Gaudi a peut être offert sa vision de la nature la plus aboutie. Pour lui, la nature est la source d’inspiration primaire.

 

Le Palais Güell

Vers les Ramblas, rendez-vous au Palais Güell, toujours réalisé par Gaudi sur commande de Güell. L’austérité de sa façade contraste avec les autres créations architecturales que vous pourrez visiter dans Barcelone. En la visitant, vous verrez que Gaudi y a déployé tout le luxe attendu d’un hôtel particulier d’exception.

 

La Casa Batlló à Barcelone 

La première fois que j’ai aperçu la façade de cette Casa Batlló, j’ai été plongée dans un monde onirique incroyable avec le jeu des lumières sur le bâtiment. Gaudi aurait voulu y symboliser le monde marin. Des rembarques des balcons en forme de masques, le toit recouvert d’écailles géantes et colorées, verre et pierre se mêlant sur la façade, le puits de lumière intérieur… la casa Batlló est certainement le joyau absolu dans les hôtels particuliers de l’architecte catalan.

A l’intérieur, la féérie continue d’opérer avec les pièces qui ondulent loin des salles rectangulaires que nous connaissons tant ! Pour cette réalisation, Gaudi a fait appel aux meilleurs artisans de tous les corps de métiers. Savoir déléguer aux meilleurs était une caractéristique forte du travail de Gaudi !

 

 

La Casa Mila, dite la Pedrera

En marchant 5 minutes depuis la Casa Batlló, vous rejoindrez la Casa Mila, reconnaissable à sa façade ondulée couverte de fers forgés. Programmez votre visite de la Pedrera au coucher du soleil pour profiter du ciel et des jeux de lumières sur les cheminées fantasmagoriques de la terrasse. Nous avons adoré ce passage sur les toits !

Saviez-vous que Gaudi est l’un des premiers à investir les toits comme un lieu à défricher ?

Lors de sa création, la famille Mila a refusé de payer la totalité de la commande à Gaudi jugeant le résultat « horrible »… mais elle perdit son procès face à l’architecte : les sommes dus par les Mila seront versés à un couvent religieux par Gaudi.

YouTube: please specify correct url

 

 

La Casa Vicens

Une vingtaine de minutes et vous découvrirez la dernière demeure imaginée par Gaudi. Mais hélas, elle ne se visite pas. Sa façade d’inspiration orientale vaut toutefois le détour !

 

Quelques autres destinations de week-end en Europe…

 

Crédit Photo en Une : Sagrada familia © Gary Ullah 

 

Les commentaires sont fermés.