Visite du cimetière américain de Suresnes - Mont Valérien

Découverte du cimetière américain de Suresnes

Classé dans : Découvertes | 10

Sur les hauteurs de Suresnes, le cimetière américain abrite les sépultures de soldats de la Première Guerre Mondiale comme de la Seconde Guerre Mondiale. Zoom sur ce lieu chargé d’Histoire, propice à une balade dans un coin verdoyant de Suresnes.

Au pied de la forteresse du Mont Valérien à Suresnes, le cimetière américain rend hommage aux disparus de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. En empruntant à pied ou en voiture le boulevard Washington, il est impossible à manquer. A travers les élégantes grilles, vous pouvez admirer un peu plus de 1 500 croix en marbre blanc d’Italie. Elles forment des allées parfaitement rectilignes sur les pentes du Mont Valérien, plantés dans un gazon vert au aucun brin ne dépasse de ce tapis verdoyant.

Visite du cimetière américain de Suresnes - Mont Valérien

Aux horaires d’ouverture, vous serez accueilli par un garde américain. Nous vous conseillons de faire la visite au moment de la lever ou drapeau américain.

Quelle est l’histoire du cimetière américain de Suresnes ?

Il s’agit du 4e cimetière américain créé après la Première Guerre Mondiale. La France en compte désormais 11 au total.

C’est Jacques Gréber, architecte-paysagiste des précédents cimetières américains en France, qui l’aménage en 1923. Sa gestion est alors confiée à l’American Battle Monuments Commission

Il faut attendre 1932 pour voir la fin des travaux créant une chapelle pour veiller sur les défunts, morts aux combats ou dans les hôpitaux parisiens suite à leurs blessures de guerre.

Après la Seconde Guerre Mondiale, il est décidé d’inaugurer un nouveau carré de sépultures (dès 1952). Vingt-quatre corps de soldats américains inconnus y sont alors inhumés.

C’est aussi à cette époque que deux loggias sont ajoutées de chaque côté de la chapelle ainsi que des salles mémorielles.

Visite du cimetière américain de Suresnes - Mont Valérien

Comment se visite ce cimetière américain ?

Le cimetière est ouvert à tous, et il suffit d’avoir une attitude respectueuse attendue dans un tel lieu de recueillement pour pourvoir y déambuler à votre guise. Après avoir passé le somptueux portail, encadré de solide piliers, vous voilà face à l’allée centrale, avec la chapelle en ligne de mire.

Passez de croix en croix, et prenez le temps de penser à ces jeunes soldats, morts durant ces deux guerres mondiales. Si vous prenez le temps de lire chaque nom, vous verrez que 7 croix portent le noms d’infirmières américaines.

Puis revenez sur l’allée centrale pour arriver aux quelques marches donnant accès à la chapelle. C’est ici qu’a lieu la cérémonie du drapeau chaque jour.

Quatre plaques monumentales en bronze sur les murs de la chapelle mentionnent les noms de 974 disparus de la Première Guerre mondiale. On les appelle le « mur des disparus ».

Dans chaque loggia, dans la continuité de la chapelle, vous trouverez une statue de marbre blanc en mémoire des disparus.

Si vous souhaitez vous rendre dans les autres cimetières américains en France, leur emplacement sont également indiqués sur place.

Si Donald Trump s’est rendu au cimetière américain de Suresnes en 2018, l’année 2021 aura été marquée par la visite de Kamala Harris, vice-Présidente des Etats-Unis le 11 novembre 2021 à l’occasion du Veterans Day.

Informations pratiques

Cimetière Américain de Suresnes
123, boulevard Washington
Suresnes

Entrée libre, tous les jours de 9h à 17h, sauf le 25 décembre et le 1er janvier.
Contactez l’accueil pour des visites guidées.

https://www.abmc.gov/cemeteries-memorials/europe/suresnes-american-cemetery

Comment se rendre au Cimetière militaire de Suresnes ?

  • par la SNCF – arrêt Suresnes-Mont-Valérien, remontez ensuite la rue du Calvaire.
  • par le tramway T2, arrêt Suresnes-Longchamp, prenez la rue Cluseret et la rue des Terres, puis rejoignez le boulevard Washington sur votre gauche.
  • par les bus 160, 241, 360, 563 ( arrêt Cluseret Hôpital Foch).
  • En voiture après le Pont de Suresnes, suivez les panneaux bleus American Military Cemetery & Memorial.

Poursuivez votre découverte par le Mont Valérien

En sortant du cimetière, traversez la rue pour vous rendre sur la Terrasse du Fécheray. De là vous aurez une vue incroyable sur Paris !

Puis ressortez et contournez le cimetière, pour remonter progressivement le Mont Valérien (haut de 161 m) pour rejoindre le Mémorial de la France combattante. Quand on parle du Mont-Valérien, cela regroupe le Mémorial de la France combattante et la clairière, lieu des exécutions.

La « clairière » est le lieu d’exécution d’un peu plus de 1 000 condamnés à mort et otages extraits des prisons et des camps de la région parisienne. De 1941 à 1944, l’armée allemande y a organisé ses pelotons d’exécution fusillant 5 par 5 les condamnées sous les yeux de leurs camarades.

A l’occasion du 5e anniversaire de l’Appel du 18 juin 1940, De Gaulle sacralise le Mont Valérien. Après un défilé militaire sur les Champs-Elysées, il ranime la flamme sous l’Arc de Triomphe et se rend au Mont-Valérien, escorté de 200 Compagnons de la Libération et de porteurs de la flamme.

Le 18 juin 1960, le mémorial de Suresnes est inauguré :

« Seize hauts-reliefs en bronze, aux motifs allégoriques y sont apposés de part et d’autre d’une croix de Lorraine haute de 12 mètres, placée au centre du monument et qui semble les retenir dans ses bras protecteurs et quelque peu dominateurs. (…) Ces hauts reliefs s’organisent autour du thème principal de la poursuite des combats pour la libération de la France. Les 5 hauts reliefs Colmar, Paris, Alençon, Saumur, le Rhin, symbolisent les batailles pour la libération du territoire national. »

Quand vous arriverez sur cette immense place de 10 000 m2, pensez à chacun des fusillés. Et faites le tour de ces bas-reliefs imposants pour découvrir le symbole de chacun. Arpentez les 150 mètres de long de cette esplanade sera un moment propice au souvenir et au recueillement.

Un peu plus loin, la forteresse militaire accueille le 8e régiment de transmissions. Elle n’est ouverte au public que dans le cadre des Journées du patrimoine.

http://www.mont-valerien.fr/

Autres visites autour des lieux de mémoire

logo #EnFranceAussi

A noter : Cet article a été rédigé à l’occasion du rendez-vous des blogueurs #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog « Le coin des voyageurs ».. Le thème choisi pour ce mois de novembre 2021 par Audrey du blog « Arpenter le chemin  » est « Cimetières». Merci à elle de me donner l’occasion de mettre en avant cette visite francilienne !

Crédits Photos :  © One Two Trips.

10 Responses

  1. Pauline

    Ça doit être deux lieux vraiment très émouvants … Merci pour ton article très intéressant et qui rappelle l’importance du devoir de mémoire

    • Sandrine

      Bonjour Pauline, On aime visiter ces lieux de mémoire avec les enfants depuis qu’ils ont 7/8 ans. C’est toujours l’occasion de questions, d’échanges autour de l’Histoire.

  2. Pierre

    J’y suis allé souvent quand j’habitais Saint-Cloud ! Et puis cette vue sur Paris du belvédère… tout simplement wow!!

    • Sandrine

      Bonjour Pierre, Une balade au Mont Valérien, ça vaut vraiment le coup ! Une page de l’Histoire se déroule sous nos yeux, une vue incroyable sur Paris, le tout dans un écrin de verdure. Bon week-end, Sandrine

  3. Martine Barbier

    Très émouvant ce cimetière qui me fait penser à celui de Verdun. Bonne journée.

  4. Anne LANDOIS-FAVRET

    Je suis déjà passée rapidement dans le secteur, l’immense croix de Lorraine est visible d’assez loin, mais je ne suis jamais rentrée dans le cimetière américain, j’ai loupé ça. Merci pour la découverte ! 🙂

  5. Paule-Elise

    Figure toi que je ne suis jamais allée au mont Valérien et que je ne connais pas ces lieux qui pourtant m’intéresseraient beaucoup ! J’avoue que j’ai souvent la flemme d’aller en banlieue ouest, c’est loin de chez moi !! Mais il faudra que je me motive un de ces jours.

  6. Audrey

    Merci pour la visite, ce lieu doit être très émouvant. Le lever de drapeau doit être un beau moment.
    Quelle surprise quand ton article dévoile sa proximité avec Paris ! J’avais perdu de vue qu’on était à Suresnes, je le croyais bien plus isolé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *