visite de la forteresse de Sigiriya - Rocher du lion

Découvrez la forteresse de Sigiriya

Classé dans : Découvertes | 2

Lors d’un voyage au Sri Lanka , la forteresse de Sigiriya est l’un des lieux incontournables à découvrir dans le Triangle Culturel. Et pour cause : ce rocher démesuré est lové dans une végétation luxuriante, et compte à son sommet une très belle forteresse.

Le Sri Lanka abrite une forteresse dans un endroit des plus insolites : en haut d’un vertigineux rocher Mais comment a-t-on pu imaginer construire dans un endroit aussi peu accessible ?

Il faut remonter au 5e siècle pour voir naître la forteresse de Sigiriya sur le Rocher du lion. Kassapa, Roi d’Anuradhapura, tue son père et expulse son frère aîné qui devait devenir roi. Kassapa fait alors le choix de l’exil, et construit cette forteresse imprenable pour que son frère ne le détrône pas à son tour. Elle n’est accessible que par des escaliers escarpés !

Mais l’Histoire a retenu que son frère était plus malin que lui : plutôt que d’attaquer la cité, il a organisé un siège pour empêcher le ravitaillement du roi. Ce dernier a donc dû se résoudre à capituler, et a été tué !

 

15 jours au Sri Lanka - rocher du lion à Sigiriya

Comment se rendre au rocher du lion ?

La forteresse de Sigiriya est à 15 km de Dambulla. Si vous n’avez pas loué de voiture, vous pouvez envisager d’y aller en tuk-tuk, ou en bus.

Si vous êtes en train de visiter les sites majeurs du Triangle culturel, vous aurez peut-être opté pour un hébergement à Polonnaruwa, à 57 km de là. Vous pouvez faire le trajet en tuk-tuk.

Quand découvrir la forteresse de Sigiriya et le Rocher du lion ?

Pour éviter un maximum la foule, présentez-vous à l’entrée du site dès son ouverture à 7 h du matin. Quand vous débuterez votre descente, les bus touristiques devraient pointer le bout de leur carrosserie.

En misant sur un réveil très matinal, vous éviterez également les fortes chaleurs de pleine journée, ce qui est loin d’être négligeable quand vous avez plus de 1 000 marches à monter.

 

A midi, quand le soleil est au zénith, le site retrouve un calme certain au vu de la chaleur qui rend la montée quelque peu pénible.

Comment se passe la visite ?

Vous arrivez par une interminable allée, majestueuse, bordée de splendides jardins d’agréments, qui constituaient les jardins royaux. Les bassins apportent de la fraîcheur avant votre ascension. Mais les coins d’ombre y sont relativement rares.


Arrivés au pied du Rocher du lion, une seule entrée possible : un passage étroit (et emprunté par des centaines de personnes chaque heure !) vous mène à l’escalier de la forteresse. Vous êtes en forme ? Ce serait mieux pour gravir les 1 200 marches. (oui, oui plus de 1 000… de quoi remplacer une bonne séance dans votre salle de gym préférée !).

A noter : vous apercevrez au cours de votre montée les peintures appelées « Les Demoiselles de Sigiriya ». Elles sont les plus anciennes représentations de femmes de l’époque médiévale, et il est interdit de les prendre en photo pour mieux les conserver. Elles sont en très bon état, et visibles depuis une plateforme en fer située en cours d’ascension. Mais pourquoi ont-il décidé de faire des peintures à cet endroit précis ? Nul ne le sait !

Soyez rassurés pour vos cuisses et votre souffle : l’ascension ne se fait pas d’une traite. Vous pourrez reprendre vos esprits au palier intermédiaire surnommé « la terrasse du lion » ; Profitez des détails architecturaux autour de vous ! Les monumentales pattes de lion sont assez impressionnantes, non ? Il faut imaginer qu’à l’époque de sa splendeur, le torse et la gueule du lion surgissaient entièrement du rocher.


La dernière partie des marches est une passerelle métallique courant le long du rocher. Très spectaculaire et bien sécurisée, elle ne présente aucun danger même si le vide entre les barreaux peut impressionner les personnes sujettes au vertige.

 

La vue à 360° sera votre ultime récompense, balayant la fatigue et laissant la place à un horizon sans fin qui s’offre à vous. Vous êtes alors au cœur des ruines du Palais. Savourez cet instant ! Le bassin rempli d’eau, les milliers de briques savamment imbriquées pour former des terrasses, et les pièces du palais ont de quoi impressionner.

 


Bon à savoir : des nids de guêpes sont signalés sur le site…. Faites attention à vous ! Il semblerait qu’elles attaquent quand le bruit est trop fort ! Comme dans le reste du Sri Lanka, les singes chapardeurs sont aussi au rendez-vous mais restent inoffensifs.

Comptez un peu plus de 2 h 30 sur le site dont près de 30 minutes pour l’ascension.

Quel est le tarif pour visiter la forteresse de Sigiriya ?

Sigiriya est ouvert tous les jours de 7 h à 18 h.

En 2020 : 3 900 roupies soit environ 20 euros ; Gratuit pour les enfants jusqu’à 5 ans.

 

Que faire après la visite de la forteresse ?

  • L’ascension du rocher de Pidurangala,
  • La visite de Polonnaruwa.
  • La visite de Dambulla (temple d’Or et marché aux légumes).
  • La visite de la cité antique d’Anuradhapura.
  • Les safaris à la découverte des éléphants dans les parcs de Minneriya ou de Kaudulla.

Nos autres découvertes en famille au Sri Lanka…

Quel itinéraire pour un séjour de 15 jours au Sri Lanka ?

Dictionnaire insolite De Sri Lanka

Anuradhapura à vélo : visite d’une cité antique sri-lankaise

 

Crédits Photos : © One Two Trips.

 

2 Responses

  1. Cécilia

    Que des souvenirs grâce à votre article ! Je me souviens être venue à l’ouverture du site en 2016 et avoir monté le rocher, après plusieurs heures de souffrance haha, la récompense à été magique, l’une des plus belles expériences de ma vie jusqu’à présent dans l’un des pays que j’ai préféré. 🙂

    • Sandrine

      Cécilia, Merci pour votre partage d’expérience ! On a aussi adoré la découverte du Sri Lanka. Je vais proposer au fil de l’eau des articles sur chacun de mes coups de coeur… ils sont nombreux ! Et vous, ce serait quoi votre coup de coeur dans le pays ? bonne fin de journée. Sandrine

Laissez un commentaire