Séjour dans les Landes : Mimizan

Séjour dans les Landes, entre Mimizan et Hossegor

Classé dans : Témoignages | 1

Johanna, Landaise de naissance, retourne régulièrement se ressourcer sur les terres de son enfance. Avec son mari et ses 2 enfants, elle partage ses meilleurs coins avec vous pour un séjour dans les Landes. Entre Mimizan et Hossegor, son coeur balance !

Séjour dans les Landes : MimizanQuels souvenirs gardes-tu de ton enfance dans les Landes ?

Même si ma famille n’est pas du tout originaire du coin, mes parents se sont établis dans les Landes pour des raisons professionnelles. C’est là que j’ai grandi, à Mimizan sur la côte Atlantique. Nous habitions à la lisière de la forêt, à 2 km de l’océan et 5 km du lac. Les forêts de pins, les plages océanes et les grands lacs sont, pour moi, les emblèmes de la côte landaise. Je me souviens de longues balades dans les bois, de cabanes bricolées dans les arbres, de la cueillette des mûres, des arbouses et des pignons, des bouquets de bruyères et de genêts, de rencontres matinales avec des écureuils roux et des chevreuils dans le jardin et de la crainte de tomber un jour sur un sanglier. Dans mes souvenirs, ce sont aussi des journées à alterner châteaux de sable, baignades et promenades dans les rues piétonnes, une glace à la main… mais aussi de longues périodes pluvieuses en automne ! Mes souvenirs d’enfance sont très liés à la nature et surtout à l’été.

Tu retournes très régulièrement à Mimizan dans ta famille. En dehors de tes proches, qu’aimes-tu retrouver là-bas que tu n’as pas chez toi en région parisienne ?

L’océan en priorité ! Il n’est plus notre lieu de baignade privilégié actuellement car mon mari et moi préférons les eaux calmes des lacs pour nos enfants en bas âge, mais j’aime toujours retrouver cette vision de l’horizon qui m’apaise et m’aide à redonner leur juste proportion aux événements. Lorsque j’ai appris ma première grossesse, pendant des vacances de Noël, j’ai eu le réflexe immédiat de venir contempler longuement l’océan, un véritable moment de bien-être.

Comment définirais-tu l’ambiance de Mimizan aujourd’hui ? Et comment est Mimizan en dehors de la période estivale ?

Mimizan est divisée en 2 parties distinctes : Mimizan-plage et Mimizan-ville (ou bourg comme nous disions encore lorsque j’étais enfant). Elles sont séparées par la papeterie de Gascogne, imposante usine noyée dans des montagnes de sciure, de laquelle émanait une forte odeur de chou (beaucoup moins prononcée aujourd’hui) et qui fait face à la bien-nommée école Bel-Air ! Cette entreprise, pas franchement esthétique et placée en plein milieu de l’axe « bourg-plage », fait néanmoins travailler de nombreuses personnes dans une région assez sinistrée au niveau des emplois (sur Mimizan peu d’opportunités en dehors de la papeterie, du tourisme et des carrières militaires grâce au centre d’essai des Landes).

Deux ambiances très différentes règnent dans les deux Mimizan : au « bourg », on trouve les commerces et principaux services du quotidien (supermarchés, banques, mairie, médiathèque, collège, etc.). L’activité est assez constante été comme hiver. Une partie des fêtes estivales locales y a lieu.

A la plage, l’espace est surtout occupé par les commerces et lieux touristiques (cafés, restaurants, superettes, souvenirs, glaciers, arènes, etc.) et par les habitations ou résidences secondaires et les campings. L’été, les rues sont très animées et les touristes (beaucoup de Hollandais et d’Allemands) sont partout ! On reconnaît tout de même les « locaux » car ils ont leurs bars et cafés attitrés 😉
J’aime bien cette ambiance grouillante mais détendue qui mélange les nationalités, les familles, les retraités, les jeunes, etc. ! Autant dire qu’en comparaison, l’hiver, c’est la morne plaine ! Beaucoup de restaurants sont fermés d’octobre à mai.

Mimizan reste très isolée, l’offre de transports en commun est quasiment inexistante, ce qui me désespérait, ado lorsque je n’avais aucun moyen de retrouver mes amis à l’autre bout de la ville ou dans les communes voisines.

Séjour dans les Landes : Mimizan

As-tu des balades dans les Landes dont tu ne te lasses pas ?

Quelle que soit la saison, nous partons en balade au moins une fois à la « promenade fleurie » avec mes proches. C’est un lieu très apaisant et ressourçant qui longe les bords du lac d’Aureilhan. Des jardiniers l’entretiennent à la perfection, il y a toujours des plantes ou des fleurs à admirer et l’été, on peut même bénéficier d’une visite guidée. On n’oublie jamais le pain dur pour les canards et le ragondin qui fait son show, une institution ! En prolongeant la balade on atteint le centre nautique où il est possible de pratiquer la planche à voile, l’optimist ou l’aviron et en continuant encore quelques pas, on arrive au majestueux château de Woolsack, manoir réplique de celui de Kipling, construit par le Duc de Westminster et où ont séjourné de nombreuses célébrités (Churchill, Chanel, Chaplin…).

Quelle est la meilleure plage des Landes pour toi ?

Sur Mimizan, sans aucune hésitation, la plage de Lespecier. Elle est en retrait de la ville et, de ce fait, moins connue des touristes. C’est une plage très large où même en pleine saison, il n’y a aucun risque de se retrouver à chevaucher la serviette de son voisin. Elle garde un côté sauvage car elle émerge directement de la forêt derrière les dunes et, en plus, il paraît que c’est un super spot de surf !

Où nous conseilles-tu d’aller manger une spécialité locale à Mimizan ou dans les environs ?

 A Mimizan-plage, j’aime bien le nouveau restaurant Le garage toqué qui, comme son nom l’indique, était réellement un garage auparavant. J’aimerais essayer le restaurant A noste avec sa terrasse qui surplombe littéralement la plage (je n’y suis jamais allée alors qu’il est ouvert depuis plus de 10 ans !) Les spécialités gastronomiques landaises sont principalement le pastis landais, sorte de brioche parfumée au rhum, à la vanille et à la fleur d’oranger et la tourtière, une grande tarte constituée d’une succession de couches de pâte feuilletée très fine et de tranches de pommes arrosée de beurre et d »Armagnac. La confection de la tourtière est assez impressionnante ! On trouve ces deux spécialités dans les toutes les pâtisseries artisanales de la ville et des environs.

Que conseillerais-tu comme balades ou visites à des amis de passage dans les Landes pour quelques jours ?

arrivée plage lespecierSur Mimizan et autour, les possibilités de balades sont infinies, que ce soit en forêt ou en bord d’eau (plage ou lac). J’en conseillerais particulièrement une que j’aime beaucoup : celle du sentier menant à l’étang de la Mailloueyre et, en continuant, à la plage de Lespecier. En le suivant, on chemine à travers la forêt de pin « traditionnelle » (même si elle est relativement récente : c’est Napoléon III lors de travaux d’assèchement qui l’a plantée) jusqu’aux étangs qui abritent une biodiversité remarquable. Juste avant d’arriver à la dune, on découvre un paysage que j’adore : constitué de pins aux troncs tordus et torturés par les vents, il confère au lieu une ambiance magique. Puis on gravit la dune et là, l’apothéose : vue panoramique sur une plage déserte et l’océan d’un côté et sur l’étang bleu perdu en lisière de forêt de l’autre.

Les visites touristiques sont plus rares : on peut citer à Mimizan-ville l’ancienne abbaye construite au XIe siècle, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, vestige d’un prieuré et qui abrite aujourd’hui un musée d’histoire de la ville.

Je recommande aussi vivement de pousser à une quarantaine de kilomètres (30′ de voiture) pour visiter l’écomusée de Marquèze, sur la commune de Sabres. C’est un musée de la vie landaise grandeur nature !  Le concept est génial : grâce à un train spécialement affrété et classé monument historique, on remonte le temps pour se retrouver au XIXe siècle dans un paysage typique des Landes. On visite les bâtisses landaises construites dans un airial entouré de chênes, les fermes, les champs. Les enfants adorent, ils peuvent participer à des ateliers, des jeux de pistes, caresser les moutons, regarder le fonctionnement du moulin, des ruches, participer la cuisson du pain dans le four traditionnel et le goûter… bref toucher à tout, courir, sauter !

Entre nous, il est où ton coin de paradis dans les Landes ?

Même si je suis attachée à Mimizan qui m’a vue grandir, j’aime beaucoup la partie plus méridionale de la côte landaise. Si je devais revenir vivre quelque part dans les Landes, je choisirais probablement de m’établir à Hossegor pour son élégance, le côté pratique et esthétique de la proximité océan-lac et le gros coup de cœur éprouvé dans mon enfance pour son église blanche des années 50 ! Tout cela en fait une station balnéaire un peu plus « haut de gamme » que Mimizan qui garde un côté plus populaire mais cependant très sympathique.

Séjour dans les Landes : Hossegor

Copyright : Home – © Office de tourisme / Article : © Johanna C.V

Les commentaires sont fermés.