Lascaux4

Grotte de Lascaux IV, l’incroyable illusion préhistorique

Classé dans : Découvertes | 3

Avec l’inauguration de la Grotte de Lascaux IV en décembre 2016, l’art pariétal préhistorique est sublimé par un fac-similé aussi vrai que nature et une scénographie moderne et didactique. Direction la Dordogne pour découvrir la nouvelle grotte de Lascaux !

Découverte en 1940 et classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979, la grotte de Lascaux est l’un des chefs-d’œuvre de l’art pariétal. Située en Dordogne, à Montignac, au cœur du Périgord noir, la grotte de Lascaux fait partie des lieux préhistoriques particulièrement remarquables du monde.

Site touristique majeur, reconnue internationalement, la grotte de Lascaux se décline, depuis sa fermeture en 1963, en un fac-similé (Lascaux II) qui a accueilli plus de 10 millions de visiteurs depuis 1983 et une exposition itinérante (Lascaux III) qui parcourt le monde depuis 2012 : Bordeaux, Bruxelles, Paris, Genève, Chicago, Houston, Montréal, en Corée du Sud et actuellement au Japon.

Porté par le département de la Dordogne, l’Europe, l’Etat et la région Nouvelle-Aquitaine, le Centre international de l’art pariétal a ouvert ses portes le 15 décembre prochain.

Retour sur le 1er fac-similé de Lascaux

Très rapidement victime de son succès, les conséquences sur la conservation de la grotte ne tardent pas à apparaître, l’engouement des visiteurs ayant contribué à déstabiliser son fragile écosystème.

Sa fermeture au public décidée par André Malraux, Ministre des affaires culturelles, en avril 1963, va du jour au lendemain empêcher l’accès à l’un des plus prestigieux sites de la préhistoire et remettre en cause toute une économie liée à l’exploitation touristique du site.

Après avoir acquis la grotte auprès de son propriétaire, le Comte de la Rochefoucauld, le 3 janvier 1972, l’Etat autorise, en contrepartie de cette fermeture forcée, la réalisation d’un fac-similé de la grotte.

C’est sur la colline de Lascaux, à quelques pas seulement de la grotte originale, que va être construite une reproduction partielle de la grotte et aujourd’hui mondialement connue sous le nom de Lascaux II.

Depuis sa fermeture et encore aujourd’hui, tout est mis en œuvre pour garantir à la grotte les conditions de conservation les plus stables possibles.

Grotte de Lascaux IV : contemplez !

 

A Lascaux IV, le parcours scénographique propose de contempler puis de comprendre.

Les organisateurs décrivent ainsi la visite : « Le chemin de la découverte amène le visiteur jusqu’à l’entrée du fac-similé. Celui-ci est invité à emprunter la plateforme élévatrice qui le conduit au belvédère aménagé en toiture du bâtiment. Depuis le belvédère, le regard embrasse un vaste panorama. Le visiteur s’imprègne du contexte géographique et climatique de Lascaux dans la partie appelée l’abri. Il amorce alors un parcours en pente douce, suivant l’inclinaison de la toiture. Il déambule en plein air en lisière de la forêt, jusqu’à atteindre l’entrée du fac-similé de la grotte de Lascaux.

Ce cheminement paysager, à l’image d’une galerie à ciel ouvert, a été conçu pour replacer le public dans des conditions proches de celles que les « inventeurs » de la grotte ont connues en 1940.

L’entrée de la grotte est marquée par un traitement contemporain : le public sait qu’il est en présence d’une reproduction, même si tout un travail a été mené conjointement avec un collège d’experts préhistoriens pour recréer une expérience spatiale au plus proche de l’originale.

Lascaux4

A l’intérieur du fac-similé, l’atmosphère est celle d’une grotte. Il fait humide et sombre, les sons sont assourdis. Cette séquence est avant tout dédiée à la contemplation.

A la sortie de la grotte, le visiteur arrive dans un espace de transition, le patio. Ce lieu est destiné à permettre au visiteur une réadaptation au contexte extérieur, après l’expérience sensible et émotionnelle forte de la grotte. « 

 

Grotte de Lascaux IV : sensibilisez-vous à l’art pariétal !

 

L’espace suivant, l’atelier de Lascaux, dans lequel on pénètre à partir du patio est conçu pour faciliter la compréhension des œuvres, en mesurer les enjeux historiques et culturels. Il mêle expériences numériques et interactives et étude approfondie des principaux panneaux reproduits ici aussi à l’identique à l’échelle 1.

L’espace d’orientation est au centre des différentes zones d’exposition avec notamment un mur d’images un hommage aux « découvreurs » de la grotte originelle.

Le théâtre de l’art pariétal aborde des problématiques d’historiographie, en revenant sur les travaux des préhistoriens du XIXe siècle à nos jours.

La salle « Le cinéma, Lascaux et le monde, la visite virtuelle, la visite personnelle » propose un voyage en 3D au cœur de Lascaux comme vous ne l’avez jamais vue ainsi que la découverte des sites d’art pariétal à travers le monde.

La galerie de l’imaginaire explore les liens entre art pariétal et art moderne, dans une galerie numérique interactive.

Une dernière salle est consacrée à des expositions temporaires d’artistes contemporains.

La grotte de Lascaux IV en images

Lascaux4
Lascaux4
Lascaux4
Lascaux4
Lascaux4

Grotte de Lascaux IV : une illusion préhistorique parfaite !

Il me tarde désormais de pouvoir m’y rendre en famille pour que les enfants admirent et comprennent la période préhistorique à travers son art pariétal. Et vous, prêt pour la visite ?

Crédits photos : © Lascaux

3 Responses

  1. DANIELLE FRANCO-LLOBEL

    Nous y étions le 25 septembre dernier—Réalisation magnifique–Merci de cette belle Visite et pour l’Émerveillement au point que l’on oublie le fac-similé » –imergeance mentale totale !!!—Enthousiasme et courtoisie de notre jeune guide,une demoiselle—

Laissez un commentaire