village-gourdon

Visite de Grasse et de son arrière pays

Classé dans : Témoignages | 1

Nathalie aime par dessus tout la région de Grasse où elle est née et où elle vit encore aujourd’hui. Elle dévoile ses coins préférés à visiter à Grasse et dans l’arrière pays, sans oublier la danse folklorique qu’elle pratique depuis l’enfance en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Que visiter à Grasse et dans ses environs ? Nathalie, Grassoise depuis toujours, partage avec vous ses visites, balades et coins qu’elle affectionne particulièrement à Grasse.

Tu résides à Grasse (PACA) depuis toujours. Comment aurais-tu envie de présenter la ville à des amis de passage ?

Grasse est la ville où je suis née, où j’ai grandi, où j’ai fait mes études, où je me suis mariée, où j’ai eu mes deux magnifiques enfants…. Bref une ville très importante à mes yeux !

Elle est idéalement située entre mer et montagne, entre le côté strass et paillettes de Cannes et le côté nature et rural dès que l’on veut bien se donner la peine de monter dans les terres. C’est là que vous commencerez à découvrir la Provence, ses odeurs, ses saveurs et le chant des cigales !

grasse-parfums

Que conseilles-tu comme visites à Grasse ?

Lorsqu’on entend parler de Grasse, forcément on pense aux parfumeries ! Mais évidemment, il n’y a pas que cela !

La visite de la villa Fragonard (maison de campagne de la fin du XVIIe siècle) avec ses incroyables tableaux et fresques du peintre Jean-Honoré Fragonard ainsi que le musée de la Marine qui se situe juste en dessous et dans lequel une des sculptures de mon grand-père a été exposée pendant plusieurs années me semblent incontournables.

Il faut aussi aller admirer la vue depuis le Jardin de la Princesse Pauline sur les hauteurs de Grasse. C’est un endroit calme et reposant où par temps clair on peut apercevoir l’ombre de la Corse !

grasse-fragonard

Un autre endroit incontournable pour moi est le musée d’Art et d’Histoire de Provence qui rassemble d’importantes collections consacrées à la vie quotidienne, aux Beaux-arts et aux arts décoratifs en Provence orientale depuis la Préhistoire jusqu’au XXe siècle.  J’aime notamment ses reconstitutions de pièces dont sa cuisine provençale originelle que j’affectionne tout particulièrement !

Allez faire un petit tour du côté de la Cathédrale de Grasse surtout en période estivale. Vous pourrez en profiter pour aller vous reposer et vous allonger dans le jardin qui est tout contre et où il flotte de délicieuses fragrances…ce sont les « siestes parfumées » de Grasse.

Côté gourmandise, je conseille à tous de goûter les fameuses fougassettes – brioches à la fleur d’oranger – dont je ne me lasse pas et les bonbons à la violette, c’est un régal !

Et côté découverte de l’arrière-pays grassois, quels sont les villages qui ont ta préférence, et pourquoi ?

 

Il y a de nombreux villages dans l’arrière-pays grassois mais un de ceux qui a ma préférence et qui est encore assez proche de Grasse est Saint Vallier de Thiey avec son marché du dimanche matin sur le Grand Pré ainsi que sa vue incroyable en redescendant sur Grasse.

Quand il fait trop chaud, direction les grottes de Saint Cézaire (ou de Saint Vallier) pour une visite guidée très sympathique et musicale (je ne vous en dis pas plus) !

Enfin, pour se baigner, inutile de descendre à la plage (qui sera bondée) : le mieux est d’aller au Lac de Saint Cassien où l’on peut faire du pédalo, nager ou vous trouver un petit coin tranquille pour pique-niquer.

saint-cassien

Le village de Gourdon est aussi très renommé ainsi que Biot et sa verrerie ou encore Pont-du-Loup et sa confiserie Florian (d’où le prénom de mon 1er fils).

Pour les artistes peintres et sculpteurs, ils ne sont pas en reste avec les villages de Mougins et Saint Paul de Vence où ils peuvent se rendre respectivement dans les galeries d’art et à la fondation Maeght.
village-mougins
village-mougins
fondation-maeght

En été, de nombreux spectacles folkloriques animent ces villages. Comme tu danses au sein d’un groupe, peux-tu nous donner quelques repères pour que l’on comprenne les traditions locales ?

 

Le groupe folklorique Leï Baïsso Luserno (« Lucioles de la Basse Terre de Grasse » en français) dont je fais partie depuis maintenant 30 ans valorise les us et coutumes de la Provence et plus spécialement de la région grassoise.

grasse-baisso-luserno

Nous utilisons comme instruments de musique le galoubet (flûte à bec à 3 trous) indissociable du tambourin. En ce qui concerne les danses, chacune a une signification bien précise et nous utilisons des livres de danse officiels pour perpétuer les traditions et faire les danses comme elles étaient exécutées au XIXe siècle. Nous en créons aussi de nouvelles, toujours avec les pas de base afin d’étoffer notre répertoire.

Peut-être que certaines personnes ont déjà admiré la danse de la Souche à la sortie d’une messe pour la fête de la Saint Marc, à la fin de laquelle une souche de vigne est brûlée afin d’avoir de bonnes récoltes de raisins ou encore la célèbre Farandole véritable chaîne de l’amitié à laquelle tout le monde s’accroche pour former des « escargots » et des « serpentins » et finir la fête dans la joie ! Il y a aussi le Pas Grec, plus technique. Cette danse servait autrefois aux Maîtres de Danses de la Marine et de l’Armée (qui avaient obtenu leurs diplômes en exécutant l’Anglaise qui est extrêmement technique et rapide) à apprendre les pas qu’ils devaient enseigner aux jeunes recrues. Les Jardinières est une danse exécutée pour faire venir la pluie. La Fricassée, elle, mime une scène de ménage.

grasse-baisso-luserno

Les enfants aussi dansent depuis leur plus jeune âge. Ils apprennent la latéralité droite-gauche avec la danse du Gibouli, par exemple, ou les parties du corps avec Jean Petit Qui Danse. Pendant la période du carnaval, nous avons aussi des danses et costumes spécifiques comme Les Bouffets où les hommes vêtus de longues chemises et bonnets de nuit sont munis d’un soufflet rempli de farine et se permettent toutes sortes de facéties ou la danse de l’Arlequine dansée en costume d’Arlequin. A la fin du Carnaval, Caramentran (personne qu’on accuse de tous les maux) est brûlé afin de chasser l’hiver et tous les malheurs rencontrés dans l’année.

Pour une découverte tournée vers la nature, quels coins conseillerais-tu près de Grasse ?

 

A côté de la visite des grottes de Saint Cézaire que j’ai déjà mentionnées, une balade dans le Parc du Mercantour s’impose aussi avec notamment les gravures rupestres de la Vallée des Merveilles. On peut, si on le souhaite, visiter le parc Alpha qui est un parc animalier où l’on part à la découverte de loups en semi-liberté. Impressionnant !

vallee-merveilles

A Thorenc, vous pourrez rencontrer des bisons, des chevaux de Przewalski, des cerfs et des élans lors d’une promenade en calèche.

Non loin de chez moi, l’Etang de Fontmerle (que nous appelons l’Etang de Mougins) est un endroit très agréable surtout en été lorsqu’il est recouvert de magnifiques lotus. Beaucoup de familles s’y retrouvent le week-end pour faire un tour de vélo, courir, pique-niquer, jouer au ballon ou faire une partie de pétanque !

etang-fontmerle

La bambouseraie de Montauroux est aussi un endroit que je recommande. Oui, oui, une forêt de bambous, c’est bien de cela dont je parle ! Elle se situe dans le département du Var à seulement 30 minutes de Grasse. On s’y laisse bercer par le doux son de la Siagne (qui est un fleuve) et des oiseaux. Vous y découvrirez 80 variétés de bambous dans une ambiance un peu « magique » et reposante.

Côté jardins, la Villa Ephrussi de Rotschild à Saint Jean Cap Ferrat en possède 9 (jardin « à  la française », espagnol, italien, japonais, exotique, provençal, florentin et une roseraie) vraiment magnifiques sur 7 hectares de terrain avec vue sur la rade de Villefranche-sur-Mer ! La superbe demeure rose est aussi à visiter. Elle contient de nombreuses œuvres d’art.

saint-jean-cap-ferrat-Ephrussi
saint-jean-cap-ferrat-Ephrussi

Un autre jardin à voir est le jardin exotique de Monaco aménagé à flanc de rocher pour les amateurs de plantes dites « succulentes » car il en regroupe une grande variété !

 

Il est où ton coin de paradis près de Grasse ?

J’aime beaucoup aller me promener dans les petits villages varois limitrophes de Grasse comme Callian, Seillan, Mons, Fayence qui ont vraiment gardé tout leur charme comme s’ils étaient figés dans le temps. On y voit souvent des anciens assis sur un banc ou jouer à la pétanque avec lesquels il fait bon discuter de tout et de rien. On y prend le temps de vivre et ça fait du bien !

village-Callian

 

Crédits Photos : Sarah Hurst / Etienne Valois / Passion Leica Eric Huybrechts / Pierre Metivier / Bex Walton / Tim Gage / Sébastien Bertrand / Frédérique Marque / Richard Starr / Winky  Martin Hapl / Jürgen Mangelsdorf /  Magali M 

Laissez un commentaire