vienne-belvedere

La ville de Vienne hors des sentiers battus

Classé dans : Témoignages | 0

Susanne est une « mumpreneuse » parisienne qui a passé son enfance en Autriche. Elle nous livre ses bons plans pour découvrir Vienne hors des sentiers battus.

Tu habites en région parisienne mais tu as grandi à Vienne en Autriche. Quels souvenirs gardes-tu de cette enfance viennoise ?

Vienne a toujours été une ville propre, sûre et verte, donc agréable pour les enfants. Il est facile de sortir de la ville pour se retrouver en pleine campagne, d’aller nager, faire de la luge, du vélo, etc. Mais à l’époque, Vienne était aussi une ville endormie, engoncée face aux voisins derrière le rideau de fer. On pouvait aller au sud ou à l’ouest, pas ailleurs, et ce mur à 60 km m’aura marquée.

Comment définirais-tu l’ambiance de la ville ?

Vienne est plus lente et plus calme que la plupart des autres capitales européennes. On ralentit très vite. C’est un dicton qui définit le Viennois par rapport aux Allemands : « surtout, ne nous pressons pas « . La ville a deux ambiances. L’hiver tout le monde est à l’intérieur, sauf pour aller sur les marchés de Noël, toujours formidables. L’été, tout le monde vit dehors, pas un restaurant qui n’ait sa terrasse. Et tout le monde va au « Heurigen », dans les guinguettes au bord de la ville.

Qu’aimes-tu dans la ville de Vienne ? Plus largement en Autriche ?

J’aime le printemps et l’automne, car ce sont des saisons marquées et très agréables. J’aime qu’il y ait des traditions, surtout au moment des fêtes. Noël et Pâques sont très fêtés, il y a l’incontournable saison des bals (janvier-début mars), la saison des asperges… J’aime la qualité des expositions, toujours très pédagogiques et superbement mises en scène.

Y retournes-tu régulièrement ?

Le plus souvent possible, et c’est surtout au printemps que cette « slow-culture » me manque particulièrement. Malheureusement malgré les low-cost, les vols coûtent assez chers. Ou alors il faut faire Beauvais-Bratislava, mais c’est rajouter beaucoup de temps à un voyage court (1 h 40 en vol direct).

Pour un week-end à Vienne, où amènerais-tu des amis de passage ?

D’abord une découverte du « centre ville », en fait le premier arrondissement qui englobe la ville historique. Tout est piéton, et il faut vite se perdre dans les petites rues pour éviter les flots de touristes. Ensuite, le château de Schönbrunn, le Versailles viennois, est vraiment agréable, et même pour des adultes, le zoo est un incontournable. Reste à passer au Naschmarkt, le grand marché de plein air de la ville, désormais un spot pour les restaurants à la mode, et puis, ouste, on va voir la ville du haut des vignobles environnants !

Et un coin plus insolite / méconnu des touristes ?

Cela vaut vraiment la peine, s’il fait beau, de laisser tomber les musées viennois pour sortir de la ville. A une heure en voiture, du côté de la frontière hongroise/slovaque, il y a le château de Schlosshof, château baroque immense et où il se passe toujours quelque chose d’intéressant : pique-nique aux chandelles, marché des plantes. Ils ont une étonnante collection d’animaux blancs.

Cet été, une exposition sur l’empereur François Joseph, qui est mort il y a 100 ans.

As-tu une activité pour les enfants à nous recommander ?

A part le zoo, il faut aller s’amuser avec la musique (Mozart ! Haydn ! Beethoven !) au Haus der Musik. Les enfants peuvent y diriger un orchestre philharmonique, écrire des partitions en lançant des dés : une excellente initiation à la musique classique. La grande majorité des musées / châteaux proposent de très beaux programmes enfants, mais en allemand… Sinon il y a le Prater, une « foire du trône » permanente et historique. Oublions les montagnes russes modernes pour aller à la partie historique. On peut s’y amuser comme au XIXe siècle, ou prendre un train à vapeur miniature pour traverser la forêt

Côté restaurant, as-tu une adresse fétiche ?

Comme j’ai habité à côté, je vais toujours au Salettl, Hartäckerstrasse dans le 19e arrondissement. Ils sont ouverts du petit déjeuner jusqu’à minuit sans interruption, servent une cuisine traditionnelle et offrent une magnifique vue sur les Alpes. Prix très raisonnables.

Quel est le meilleur moyen de locomotion pour découvrir Vienne selon toi ?

Indéniablement le meilleur réseau de transports en commun du monde (ce n’est pas moi qui le dit). Pendant les vacances, c’est gratuit pour les enfants. Bus, trams, métro et RER sont ponctuels et propres, certains roulent toute la nuit. Les billets « écolos » permettent de se déplacer toute une journée à volonté. Il y a aussi des vélos en libre-service.

Quel conseil pourrais-tu donner à un voyageur souhaitant passer quelques jours à Vienne ?

Prendre son temps et surtout ne pas se limiter aux musées. Flâner dans la vieille ville, profiter des guinguettes. Car être Viennois, c’est surtout savoir prendre son temps. Même si on n’a pas tout vu !

autriche-vienne-chateau-schlosshof

Envie d’une autre escapade en Autriche ?

Visitez le château de Schlosshof !

Laissez un commentaire