visite-pont-du-gard

5 choses à savoir sur le Pont du Gard

Classé dans : Découvertes | 0

Construit au 1er siècle pour acheminer l’eau d’Uzès à Nîmes, le Pont du Gard est le seul pont antique à 3 étages encore debout ! Pour apprécier au mieux votre visite, découvrez petites histoires et informations pratiques sur le Pont du Gard.

En Occitanie, le Pont du Gard est l’un des monuments préférés des Français et des voyageurs étrangers de passage dans le Gard. Plus d’1,5 millions de personnes s’y rendent chaque année. Il est inscrit sur la liste mondiale du Patrimoine de l’Unesco depuis 1985.

Haut de 48 mètres, il compte une triple rangée d’arcades superposées : 6 arches au niveau inférieur, 11 au 2e étage et enfin 35 au 3e. Son arche qui enjambe le Gardon fait 25 m ce qui est un exploit technique pour l’époque. Aujourd’hui le Pont du Gard est seul pont antique à 3 étages encore debout !

pont-du-gard

Pour découvrir le Pont du Gard, vous devrez vous acquitter d’un droit d’entrée (8,50 euros par adulte en 2018).

Les plus sportifs peuvent choisir de s’y rendre dans le cadre d’une excursion en canoë !

pont-du-gard

A partir de quelle rive faut-il visiter le Pont du Gard ?

Le Pont du Gard est situé entre Remoulins (RN 100) et Vers-Pont du Gard (D 81)…. dans le Gard !

Des parkings surveillés sont à votre disposition pendant les heures d’ouverture du site. Ils sont d’une capacité de 800 places, rive gauche, et de 600 places, rive droite.

Un belvédère est accessible sur chaque rive.

Si vous souhaitez accéder rapidement au musée et aux espaces d’exposition, misez sur la rive gauche puisqu’ils sont situés de ce côté du Pont du Gard.

pont-du-gard-rive-droite-rive-gauche(Source : dépliant officiel)

Mais pourquoi le Pont du Gard est-il si haut ?

 

Mais pourquoi les Romains ont décidé de construire le Pont du Gard ? Pour alimenter Nîmes en eau claire ! Puisée dans la source d’Uzès, l’eau doit arriver à Nîmes grâce à la gravité via une canalisation de près de 50 kilomètres de long.

L’eau doit ainsi franchir la vallée sans rencontrer d’obstacle. Il faut donc contourner les collines qui se trouvent entre Uzès et Nîmes. Sur les plans proposés dans le musée, vous pourrez comprendre comment l’architecte a fait le choix d’implantation du Pont du Gard. Il a ensuite calculé la hauteur et la pente nécessaires pour que l’eau s’écoule, avec une pression suffisante jusqu’à Nîmes. L’eau coule ainsi à l’étage le plus haut aménagé en aqueduc ! Il se visite uniquement dans le cadre de visites guidées.

Il aura fallu seulement 5 ans de construction aux Romains pour faire aboutir le projet. Le calcaire s’accumulant avec le passage de l’eau, dès le 5e siècle l’aqueduc est laissé à l’abandon ! Il est ensuite utilisé comme une simple route.

Depuis quand le Pont du Gard est-il piéton ?

 

Au XVIIIe siècle, le Pont du Gard est restauré. On y aménage une voie de circulation : le Pont Pitot, accolé au monument antique. Suite à une seconde restauration au XIXe siècle, la circulation s’intensifie. Jusqu’en 1996, il était ainsi possible d’emprunter cet incroyable passage en voiture.

Depuis 1996, l’accès au monument a été restreint et la route est bloquée à la circulation, que vous arriviez d’un côté ou de l’autre du Pont du Gard. Un Grand Site a vu le jour pour redonner au Pont du Gard son écrin naturel, et valoriser ce patrimoine. Les accueils se font à 500 mètres du Pont.

Le Grand Site du Pont du Gard est désormais entièrement piéton.

pont-du-gard

pont-du-gard

 

Que faire au Pont du Gard ?

 

Sur le site du Pont du Gard :

  • Explorez le musée, l’expo temporaire, et l’espace Ludo (pour s’immerger dans l’époque gallo-romaine) sans oublier le visionnage du documentaire dans la partie Ciné ;
  • Découvrez l’espace mémoires de Garrigue, sentier aménagé d’1,4 km ;
  • Pique-niquez à l’ombre d’un olivier ou sur les rives du Gardon au pied du Pont ;
  • Piquez une tête dans l’eau fraîche (même l’été !) du Gardon ;
  • Faites du kayak ou canoë sous le Pont du Gard.

Pour la visite, vous pouvez aussi tester l’appli « Pont du Gard Tour« . Elle est gratuite !

Aux alentours du Pont du Gard :

  • Visitez le musée du bonbon Haribo à Uzès et flânez dans ses ruelles médiévales ;
  • Visitez Nîmes avec son amphithéâtre, la Maison Carrée et les Jardins de la fontaine ;
  • Visitez le Palais des Papes à Avignon… et poussez la chansonnette sur le pont !

 

Quel écrivain était sous le charme du Pont du Gard ?

En 1838 Stendhal immortalisait sa découverte du Pont du Gard par ces mots qui seront publiés dans son livre « Mémoires d’un touriste » (paru en 1854) :

« Vous savez que ce monument, qui n’était qu’un simple aqueduc, s‘élève majestueusement au milieu de la plus profonde solitude. L’âme est jetée dans un long et profond étonnement. C’est à peine si le Colisée, à Rome, m’a plongé dans une rêverie aussi profonde.

Ces arcades que nous admirons faisaient partie de l’aqueduc de sept lieues de long qui conduisait à Nîmes les eaux de la fontaine d’Eure ; il fallait leur faire traverser une vallée étroite et profonde, de là le monument.

On n’y trouve aucune apparence de luxe et d’ornement : les Romains faisaient de ces choses étonnantes, non pour inspirer l’admiration mais simplement et quand elles étaient utiles. L’idée éminemment moderne, l’arrangement pour faire de l’effet, est rejetée bien loin de l’âme du spectateur, et si l’on songe à cette manie, c’est pour la mépriser. (…) Par bonheur pour le plaisir du voyageur né pour les arts, de quelque côté que sa vue s’étende, elle ne rencontre aucune trace d’habitation, aucune apparence de culture : le thym, la lavande sauvage, le genévrier, seules productions de ce désert, exhalent leurs parfums solitaires sous un ciel d’une sérénité éblouissante. »

Et vous quel souvenir gardez-vous de votre découverte du Pont du Gard en Occitanie ?

Crédits Photos : © One Two Trips / © Paul Gagnon / © Pont du Gard

Laissez un commentaire