voyage au Japon à vélo

Voyage au Japon : mésaventure à vélo à Kyoto

Classé dans : Découvertes | 1

Pourvu d’un grand sens de l’humour, François, vététiste aguerri, a accepté de nous raconter, à sa façon, sa mésaventure à vélo dans Kyoto !

En voyage, il faut parfois faire face à des imprévus. Lors d’un voyage en famille au Japon, François amateur de sorties vélo n’a pas résisté à la tentation : il a loué des vélos pour découvrir Kyoto… mais c’était sans compter sur des règles de bon usage qu’il ignorait totalement.

Voyage au Japon : Kyoto à véloAlors François, c’était comment ton escapade à vélo à Kyoto ?

14h12 : Ca y est, notre loueur de vélo vient juste de peaufiner les derniers réglages, et nous voici, chevauchant fièrement nos destriers tout en roues, partis à la découverte des rues et ruelles de Kyoto.

16h53 : Je soupire d’aise et dis à mon épouse que l’on a drôlement bien fait de louer des vélos ! Que Kyoto c’est tellement mieux en pédalant ! Que finalement, c’est assez simple de circuler ! Que c’est étonnant comme la cohabitation piétons / vélos se passe bien (au Japon le vélo s’invite quasi systématiquement sur les trottoirs) ! qu’il fait beau…

16h54 : Félicie me répond d’un laconique mais suffisant « oui c’est vrai ».

20h02 : Nos pérégrinations doivent s’interrompre pour la nuit. Il est temps de retourner dans notre ryokan : Le repos bien mérité pour les « samouraïs en claquettes » que nous sommes !

20h18 : Au détour de « rokujodori », nous tombons sur ce qui ne peut être autre chose qu’un parc à vélos, adossé à ce qui semble être un gymnase (jamais suffixe n’a paru si pertinent), affublé d’un sibyllin panonceau bleu (la couleur de toutes les permissions en France… mais au Japon ?) qui pourrait bien vouloir dire que nous sommes dans notre bon droit.

02h36 : Les climatiseurs ronronnent, la rivière Kamo-gawa fait taire ses canards… les « samouraïs en claquettes » ronflent 🙂

09h11 : J’introduis la première clé dans l’orifice du cadenas du vélo n°1.

09h12 : J’enchaine sans coup férir avec le vélo n°2.

09h13 : Le cerbère du vélo n°3 n’offre pas plus de résistance.

09h14 : Tout est allé très vite.Je reprends tout juste mon souffle quand je saisis la croupe de la bête pour lui dégager son antérieur et là : stupeur et tremblements ! Un antivol inconnu s’est invité durant la nuit entravant la roue de n°3 !

09h16 : Un gars plutôt patibulaire sort du « gymnase » tout aussi peu engageant et se dirige vers nous. Il s’adresse à nous en des termes peu affables (c’est en tout cas la lecture que nous faisons de son attitude) même si son énervement manifeste reste relatif (à la japonaise quoi).

Voyage au Japon : Kyoto à vélo09h21 : Je comprends enfin qu’il souhaite que je le conduise à l’accueil de notre ryokan. Je m’exécute.

09h25 : Première leçon de moral : Je comprends très vite qu’ici, on ne plaisante pas avec le stationnement des vélos.

09h26 : La personne à l’accueil du ryokan appelle notre loueur de vélos : L’ampleur que prend ce pseudo incident est ubuesque.

09h34 : Après une énième leçon de moral, le bonhomme patibulaire daigne retirer son cadenas.

09h35 : Quelques « sumimassen’ » (pardon en japonais) et sayônara plus tard, nous repartons un peu penauds avec ma femme et les enfants.

18h15 : De retour chez notre loueur de vélos, nous montrons le fameux panonceau bleu que Félicie avait eu la perspicacité de prendre en photo, et comprenons qu’il indiquait quelque chose comme « stationnement réservé aux utilisateurs du gymnase (qui s’avère en fait être, selon googlemaps, des bains publics) ».

Mes conseils aux « samouraïs en claquettes » comme nous pour découvrir Kyoto à vélo :

  • Assurez-vous d’avoir bien le droit de stationner votre vélo (au resto ou devant un magasin) ;
  • n’hésitez pas à demander où le poser ;
  • Privilégiez les parkings à vélos (souvent payants),
  • Méfiez-vous des panonceaux bleus !

Merci à François 🙂

Voyage au Japon : Kyoto à vélo

 Quelques conseils pour louer un vélo à Kyoto

  • Il existe de nombreuses enseignes de location de vélo pour les touristes (« renta saikuru » ou « rent a cycle »).
  • Pour louer un vélo, vous devrez présenter une pièce d’identité et laisser généralement une caution jusqu’au retour du vélo ;
  • Pour vous déplacer à vélo dans Kyoto, vous pouvez rouler sur la route… mais aussi sur les trottoirs ! Pour info, on roule à gauche au Japon.
  • Sachez qu’il est interdit de rouler côte à côte à vélo… et qu’il est interdit d’être à deux sur un vélo (sauf si la 2e personne est un enfant de moins de 6 ans dans un siège spécifique).
  • Une fois le vélo loué, garez-le uniquement dans les parkings payants prévus à cet effet… sinon c’est l’amende garantie avec récupération du vélo à la fourrière !

 

Les commentaires sont fermés.