Temples-Ayutthaya-bouddha

Les plus beaux temples d’Ayutthaya

Classé dans : Découvertes | 1

Pour partir à la découverte des temples d’Ayutthaya, rien de tel qu’une escapade à vélo pour prendre le temps d’aller d’un temple à l’autre. Une balade thaïlandaise magique et paisible !

A 80 kilomètres au nord de Bangkok, Ayutthaya est une escapade à ne pas manquer lorsque vous voyagez en Thaïlande. Pour profiter pleinement de vos visites de temples sur place, n’oubliez pas de couvrir vos épaules et d’avoir des vêtements couvrant également les genoux.

Capitale du Royaume d’Ayutthaya, la cité éponyme a été fondée en 1350. C’était alors la 2e capitale d’importance du Siam après Sukhothai. De sa période la plus florissante – du XIVe au XVIIIe siècle – elle a su conserver ses temples majestueux et ses palais impressionnants. Son emplacement stratégique sur une île à la croisée de 3 rivières (dont le Chao Phraya qui la relie au Golfe de Thaïlande) – lui apporte un cachet supplémentaire.

C’est parti pour la visite des temples d’Ayutthaya…

Wat Phra Si Sanphet

Edifié au XVe siècle, Wat Phra Sri Sanphet était au cœur du domaine du Palais royal et n’était fréquenté que par les membres de la famille royale jusqu’en 1767, date de sa chute. Sa beauté était si légendaire qu’il a servi de modèle pour le glorieux Temple du Bouddha d’Emeraude à Bangkok. Nous avons eu la chance de le découvrir illuminé en soirée, puis en avons fait la visite le lendemain. Si 3 chedis imposants (structures en forme de dômes renfermant des reliques) dominent le Wat, vous en croiserez de nombreux autres sur le domaine. Ici, pas d’or à l’horizon mais d’incroyables vestiges architecturaux au cœur desquels il fait bon flâner en fin de journée.

 

Wat Chai Watthanaram 

Wat Chaiwatthanaram est l’un des temples les plus connus du parc historique d’Ayutthaya. Il faisait partie des temples royaux où les souverains tenaient des cérémonies. Grand, imposant et de style khmer, il est doté d’un prang central de 35 m de haut et symbolise le mythique Mont Meru. Ses statues, pour la plupart décapitées, vous rappelleront l’époque des pillages et saccages qu’a connu Ayyutayah.

Ses briques rouges ne devraient pas vous laisser indifférent !

Wat Yai Chai Mongkhon

C’est l’un des temples les plus populaires et les mieux conservés. Il offre une vue exceptionnelle au sommet de son chedi construit vers 1357 par le roi U-Thong. Wat Yai Chai Mongkon est un site important dans le bouddhisme thaïlandais car ce fut le monastère des moines qui voyagèrent à Ceylan pour étudier, et dont le supérieur fut nommé Patriarche suprême.

Le site abrite des rangées célèbres d’images de Bouddha dans le style de Sukhothai au pied du chedi et non loin du Bouddha couché. Une croyance veut que si vous tenez du bout du doigt une pièce sur la plante du pied de Bouddha, et qu’elle reste « collée » quand vous retirez votre main, votre voeu se réalisera.

Contrairement aux 2 Wat évoqués juste avant qui sont désormais des vestiges qui se visitent, le Wat Yai Chai Mongkon est un lieu de culte vivant au quotidien. Fleurs, encens, offrandes… un temple encore investi par les Thaïlandais, avec un bouddha allongé, qui parfois se voile d’un drapé orange. Splendide !

Si vous en avez la possibilité, choisissez la fin de journée pour visiter ce temple : les flux de touristes venant en bus ayant quitté les lieux, vous goûterez à la quiétude de ce haut lieu bouddhiste.

Wat Maha That

Ce qui attire les visiteurs au Wat Maha That  ? C’est une élégante tête de Bouddha enchâssée dans des racines et branches d’un arbre Bhodi. Ne vous contentez pas de faire un cliché rapide ! Nous vous conseillons d’avoir la curiosité de visiter le parc car le Wat Maha That est l’un des temples les plus importants et le plus ancien (1374) de Thaïlande. Vous serez d’un coup beaucoup plus tranquille pour prendre toute la mesure de ce temple immense dans lequel il fait bon se perdre.

Mon coup de coeur parmi les temples d’Ayutthaya : Wat Lokaya Sutharam

Quand on aperçoit ce Bouddha allongé – 37 m de long, 8 m de haut – on se demande vraiment pourquoi il a choisi ce coin pour se poser si paisiblement sur le sol. Avec son drapé orange, il est somptueux. Et on le contourne, sans bruit, pour ne pas risquer de le réveiller ! Avez-vous remarqué que tous ses orteils font rigoureusement la même longueur ?

En Thaïlande, le Bouddha allongé illustre la dernière étape de vie sur Terre de Bouddha. Sur le point d’entrer dans le parinirvâna, il donne aux moines les 3 Instructions : moralité, concentration, sagesse. Quand la Terre se met à trembler, il  se rend alors à Kuśinagara et se fait construire un siège entre deux arbres sala. Puis, le dos tourné vers le nord, il se couche sur le côté droit…. comme le font désormais toutes les statues de Bouddha allongé.

Ce Bouddha allongé m’a particulièrement touché car il n’est plus dans son écrin originel du temple (détruit depuis des lustres) mais « à la merci » de tous. Et vous savez quoi ? Chacun veille sur lui !

Laissez un commentaire