Brésil Salvador de Bahia

De Salvador de Bahia à Joao Pessoa

Classé dans : Témoignages | 0

Hélène est du genre à prendre un billet d’avion avec juste quelques idées de visites en tête laissant la place à l’improvisation et à la spontanéité. Elle revient pour nous sur son superbe voyage au Brésil.

Quelle voyageuse es-tu ? Qu’attends-tu d’un voyage ?

Je suis plutôt voyageuse en sac à dos, j’aime préparer mon voyage au minimum à l’avance ; l’improvisation fait partie intégrante du voyage, se laisser porter au gré des rencontres.

Lors d’un voyage au Chili, nous avions prévu au départ d’aller en terre de feu et finalement à peine débarquées de l’avion, un taxi nous a plutôt conseillé d’aller dans le nord et nous y sommes parties sans réfléchir. Je ne l’ai pas regretté, car ce voyage a été magnifique et riche en découvertes et en rencontres !

Durant mon enfance, j’ai eu la chance de beaucoup voyager en famille que ce soit en caravane où nous avons sillonné toutes les régions de France, l’Allemagne, l’Italie, et la république tchèque. Puis également des voyages plus lointains : Kenya, Polynésie Française, Etats-Unis, Tunisie, etc.

J’attends du voyage de perdre tout d’abord mes repères, de couper mes habitudes quotidiennes. Un voyage est pour moi une parenthèse où je me nourris des paysages, des odeurs, des bruits, où je découvre d’autres façons de vivre. C’est aussi souvent le fruit de rencontres qui marquent à jamais.

Aujourd’hui j’aime partir avec ma fille de 8 ans et demi ; nous sommes déjà parties en Grèce puis au Brésil. J’aimerais lui transmettre ce même goût que mes parents m’ont transmis.

Qu’est-ce qui t’as donné envie de programmer un voyage au Brésil avec ta fille ? 

Plusieurs amis m’ont donné envie de voyager dans ce pays et plus précisément dans l’Etat de Bahia, terre de métissage. J’ai une amie brésilienne qui vit en France. Elle n’a pas eu de mal à me convaincre pour aller là bas. Elle m’a invité l’année dernière pour passer les fêtes de fin d’année avec ma fille.

Combien de temps avant le départ as-tu débuté ta préparation ?

J’ai réservé mes billets en avril. J’ai commencé à me renseigner début octobre sur le périple que nous allions effectuer en décembre.

Qu’est-ce que tu voulais absolument voir ou faire comme expérience en allant au Brésil ? 

Le brésil est un immense pays et il fallait faire des choix. Du coup, je voulais aller à Salvador de Bahia et faire découvrir la faune et la flore à ma fille.

Brésil - Hélène et AnoukQuel a été ton parcours durant les 15 jours ?

Nous avons commencé par Salvador de Bahia où nous avons été accueillies pendant une semaine par Thais, une amie de mon amie brésilienne ! Ensuite je voulais absolument partir quelques jours seule avec ma fille et j’ai choisi l’Ile de Boipeba en face de Salvador. Puis nous avons rejoint mes amis dans l’Etat de Paraiba au centre du Nordeste, près de Joao Pessoa pour passer Noël. Nous avons fait une petite escapade au nord dans un charmant village de pécheurs à Baia Formosa où nous avons vu des dauphins.

Sur place, as-tu laissé place à l’improvisation ou apprécies-tu d’avoir tout planifié ? 

Rien n’a été planifié au jour le jour ; je me suis laissée emmenée par mes amis chez qui nous logions. L’idée était de profiter de la mer avant tout.

Comment s’est passé ton voyage ? 

Le voyage a été fantastique sans aucun contretemps. Nous nous sommes laissées aller au rythme de la vie brésilienne. Un de mes coups de cœurs reste la rencontre avec les Brésiliens : ils sourient tout le temps et sont d’une extrême gentillesse.

Tu as été accueillie avec ta fille par une amie sur place. Qu’est-ce que cela change par rapport à d’autres voyages sans lien direct sur place ? 

Je retiendrai avant tout l’hospitalité des Brésiliens. Nous avons été reçues comme des reines, partout et par tous. Selon moi, c’est plus facile de découvrir le vrai visage du pays lorsque nous sommes accueillies, c’est une immersion naturelle et immédiate.

BrésilAs-tu un bon plan / une visite formidable à nous recommander ?

 J’en ai plein !

  • Déguster des acarajé à Salvador de Bahia : c’est une spécialité culinaire afro-brésilienne faite à partir d’une pâte à base de haricot, d’oignon et de sel farci à la vatapa de crevettes. Un délice !
  • Passer quelques jours sur Boipeba, une île où il n’y a pas de voiture, où il fait bon vivre. Les plages sont magnifiques et à perte de vue.
  • Dormir à Praia de Formoso dans l’Etat du Paraiba, c’est le village de pêcheurs où nous avons vu des dauphins.

Ta fille de 7 ans voyageait avec toi. Quels ont été les temps forts pour elle ? 

Elle était émerveillée par la découverte des animaux qu’elle n’avait jamais vus : dauphins, colibris, serpent de mer, iguane, singes, etc. Elle a adoré jouer avec les enfants d’une favela alors qu’ils ne parlaient pas la même langue ; au début c’était un peu difficile et après ils ont joué dans la mer une après-midi entière.

Et pour toi, qu’est-ce qui t’a marquée le plus sur place ? 

C’est l’ouverture des gens que j’ai rencontrés qui m’a le plus marquée, leur sourire, leur gentillesse ; tout est facile et simple avec eux. Je me suis sentie à l’aise tout de suite même si nous ne parlons pas la même langue.

J’ai adoré aussi faire découvrir à Anouk le snorkeling dans un endroit aussi fabuleux que les fonds sous-marins de Boipeba. Nous avons eu la chance d’y croiser un serpent de mer. Pour une première immersion sous marine, c’est un très beau cadeau !

Brésil

 

Les commentaires sont fermés.