que voir au château de pierrefonds

Visite du Château de Pierrefonds

Classé dans : Découvertes | 1

Dominant la forêt de Compiègne, le château de Pierrefonds est l’une des grandes réussites de restauration architecturale de Viollet-le-Duc au 19e siècle.

Dans l’Oise, le Château de Pierrefonds a été construit sur la demande de Louis d’Orléans, frère du roi Charles VI au 14e siècle. A deux pas de Compiègne, il domine une immense forêt de chênes et de hêtres où les Nobles avaient plaisir à organiser leurs parties de chasse à la Renaissance.

Son allure grandiose lui confère le surnom de « château idéal du Moyen Age », mais ne vous y trompez pas : le château initial était une forteresse, bien loin de l’agencement intérieur actuel, revisité par Viollet-le-Duc au 19e siècle.

Bon à savoir : le château est en ruines et même démantelé au 17e siècle. C’est le regain d’intérêt pour les ruines médiévales au 19e siècle qui le sort de l’oubli. Napoléon 1er rachète le château en 1810, mais il faudra encore attendre près de 50 ans avant que ce château fort de l’Oise reprenne vie.

 

Château de Pierrefonds, réinventé par Viollet-le-Duc pour Napoléon III

Décidément, Viollet-le-Duc est l’architecte incontournable des reconstructions de monuments en France au 19e siècle. On lui doit la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris ou la Cité de Carcassonne… et il a mené les chantiers d’une quarantaine d’édifices religieux, d’hôtels de ville et de châteaux durant toute sa carrière. Pas mal, non ?

Quand Napoléon III lui confie la restauration du Château de Pierrefonds, la forteresse est en ruines. S’il respecte le style gothique général, il laisse jouer son imagination sur les parties où aucune archive n’est disponible. Voici donc le château de Pierrefonds mêlant Gothique, Renaissance et Art nouveau !

que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds

Avec ses huit tours massives et ses deux chemins de ronde, il valorise son aspect défensif… mais dès que vous pénétrez dans la Cour intérieure, l’ambiance est plus celle d’un château d’apparat. Napoléon III qui voulait en faire une demeure impériale a dirigé Viollet-le-Duc en ce sens.

que voir au château de pierrefonds

que voir au château de pierrefonds

que voir au château de pierrefonds

Dans la décoration des pièces, vous remarquerez de nombreuses abeilles et des aigles. Il s’agit d’emblèmes impériaux !

que voir au château de pierrefonds

Bon à savoir : le château de Pierrefonds a été présenté dès 1867 au grand public dans le cadre de l’Exposition universelle.

Château de Pierrefonds, un abri pour les soldats lors de la Première Guerre Mondiale

Quand la Première Guerre Mondiale éclate, le château est immédiatement fermé au public. Il ne réouvrira officiellement ses portes que le 26 mai 1917.

Durant les trois années de fermeture, le château de Pierrefonds va toutefois accueillir des soldats : le 1er mois, ce sont des soldats allemands qui occupent le château avant d’être délogés suite à la victoire de la Marne par les Français.

Dès lors, le château devient un centre d’appui militaire stratégique car il n’est qu’à une quinzaine kilomètres du front. Durant la guerre, un millier de soldats y vivent au quotidien.

Lors de votre visite au château de Pierrefonds, vous aurez l’occasion de voir quelques traces de ces soldats, qui ont gravé souvent leurs noms sur les pierres. Ces signatures, graffitis et dessins de la Grande Guerre sont admirablement mis en avant lors de la visite dans la Salle des mercenaires (l’expo « Graffitis de la Première Guerre Mondiale, lire les murs » prend hélas fin le 16/09/2018).

que voir au château de pierrefonds

Château de Pierrefonds, un lieu de tournage de films !

Aujourd’hui le château de Pierrefonds est surnommé « le château de la Belle au Bois Dormant ». Une rumeur voudrait qu’il ait inspiré Disney pour le château de la célèbre princesse.

Il a surtout accueilli plusieurs tournages de films français : « Peau d’âne » (1970), « Papy fait de la résistance » (1983), « Les Visiteurs 2 » (1998), « Jeanne d’Arc » (1999) et dernièrement « Les Nouvelles Aventures de Cendrillon ». Pierrefonds est aussi connu du public anglais grâce à la série anglaise Merlin, diffusée sur la chaîne BBC One dès 2008.

Que voir au château de Pierrefonds ?

Voici mes coups de cœur lors de la visite du château de Pierrefonds en famille :

La galerie couverte de la Cour intérieure du château de Pierrefonds

que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds

La salle des preuses du château de Pierrefonds

que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds

Le Bal des Gisants du château de Pierrefonds

Dans les caves du château, vous allez découvrir le Bal des Gisants. Avec des jeux de lumières et de sonorités remarquables jouant avec la pénombre et le silence, les gisants s’éveillent sous vos yeux. Magique !

que voir au château de pierrefonds
que voir au château de pierrefonds

Comment aller au château de Pierrefonds ?

Depuis Paris, vous mettrez 1 h 30 en voiture en empruntant l’A1, direction Compiègne puis des routes départementales.

Depuis Compiègne, il est possible de prendre la ligne de bus 27, mais il faut savoir qu’elle ne fonctionne pas le dimanche et les jours fériés.

Plus original, vous pouvez aller de Compiègne à Pierrefonds à vélo en suivant les pistes cyclables de la forêt de Compiègne (15 km).

Que faire autour du château de Pierrefonds ?

  • Faites un tour de pédalo sur le lac au pied du château de Pierrefonds ;
  • Découvrez à pied ou à vélo la forêt de Compiègne ;
  • Visitez le château de Compiègne ;
  • Découvrez la clairière de l’Armistice et le musée de l’Armistice 14/18.

 

Informations pratiques – Château de Pierrefonds

Rue Viollet-le-Duc
60350 Pierrefonds (Oise)
Tarifs 2018 : 8 euros / Adulte, Gratuité pour les moins de 18 ans ; tarif réduit sous conditions (6,50 euros).

Crédits Photos : © One Two Trips.

Laissez un commentaire