visite du château de Vaux-Le-Vicomte

Vaux le Vicomte féerique

Classé dans : Découvertes | 1

Les plus célèbres contes européens sont mis en scène au château de Vaux-Le-Vicomte en Seine-et-Marne. Un moment de douceur et de féérie à partager en famille lors d’un week-end à Paris.

A une heure de Paris – en voiture ou en train – le château de Vaux-le-Vicomte est le symbole de la réussite fulgurante d’un homme : Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV.

Le domaine de Vaux-le-Vicomte est la création de trois hommes réunis par Nicolas Fouquet :

  • le jardinier-paysagiste André Le Nôtre ;
  • l’architecte Louis Le Vau ;
  • et le peintre-décorateur Charles Le Brun.

L’architecte Louis Le Vau jouit déjà d’une grande réputation lorsqu’en 1653, Nicolas Fouquet fait appel à lui. Premier architecte du roi, il est considéré comme le meilleur ambassadeur du style italien en France. Il puise aussi ses références dans l’antiquité.

Vaux-le-Vicomte est l’oeuvre fondatrice du jardin à la française. Grâce à Nicolas Fouquet, le célèbre jardinier André Le Nôtre obtient, dès 1641, la possibilité de manifester toute l’étendue de son génie. Il rassemble pour la première fois à grande échelle l’ensemble des acquis techniques, scientifiques et artistiques de son temps en matière de jardin.

Les décors marquent le triomphe de la peinture dans la décoration des grandes demeures françaises. Le programme décoratif du Grand Salon est entièrement l’œuvre de Le Brun.

Dès son inauguration lors de la fête du 17 août 1661, devenue célèbre, Vaux-le-Vicomte suscita la convoitise du Roi Soleil et devînt le modèle dont l’Europe entière s’inspira. Une fois la fête terminée, le roi décida de faire emprisonner à vie Fouquet pour asseoir son autorité.

Lors d’une vente aux enchères en 1875, Alfred Sommier, aïeul des propriétaires actuels, se porte acquéreur du château et des jardins de Vaux-le-Vicomte. Les intérieurs sont alors vides, les bâtiments en mauvais état et les jardins en friche. Avec l’aide des architectes Hippolyte Destailleur et Elie Lainé, Alfred Sommier puis son fils Edme contribuent à la renaissance de Vaux-Le-Vicomte.

La découverte de Vaux-Le-Vicomte à la période de Noël

La visite du château s’organise sur quatre niveaux, meublés et décorés comme si Nicolas Fouquet et sa famille avaient quitté les lieux la veille.

Elle est constituée des appartements privés de Nicolas Fouquet au 1er étage suivie des salons d’apparat du rez-de-chaussée et des pièces du sous-sols et de la grande cuisine. La rétroprojection « André Le Nôtre à Vaux-le-Vicomte, l’œuvre fondatrice » clôt le circuit de visite du château.

A la période des fêtes de fin d’année, le château propose une mise en scène féerique des jardins, mais aussi de plusieurs salles du château qui apportent un charme particulier au lieu.

Seul bémol : le succès de cette féerie de Noël donne des allures de grandes farandoles pour découvrir pièce après pièce le château. Tel un grand serpent arpentant chambres, cabinets de travail et salles de réception, la foule admire à la hâte meubles et tapisseries.

Dans les salles dédiées aux féeries de Noël, la magie opère sur petits et grands.

Cerise sur le gâteau : la visite du château est accompagnée d’une découverte olfactive dans les pièces consacrées aux contes célèbres… et comment ne pas craquer pour l’odeur d’un pain d’épices bien chaud quand on pénètre dans la salle de Hansel et Gretel ?

Un tour dans le parc, des illuminations qui prennent vie avec la tombée de la nuit… Une visite familiale toute en douceur.

visite du château de Vaux-Le-Vicomte visite du château de Vaux-Le-Vicomte visite du château de Vaux-Le-Vicomte visite du château de Vaux-Le-Vicomte

visite du château de Vaux-Le-Vicomte visite du château de Vaux-Le-Vicomte
visite du château de Vaux-Le-Vicomte
visite du château de Vaux-Le-Vicomte

Laissez un commentaire