Voyage en Polynésie - Tahiti - Tetiaroa

Tetiaroa, l’île aux oiseaux

Classé dans : Découvertes | 0

Accessible en voilier pour la majorité des voyageurs, l’atoll de Tetiaroa abrite une grande colonie d’oiseaux et est classée réserve naturelle. Marlon Brando ne s’y est pas trompé en l’achetant en 1966 : c’est bien un petit paradis sur terre. Suivez-moi dans ce paradis près de Tahiti lors de votre séjour en Polynésie !

Tetiaroa est un atoll fermé et constitué de 13 motus. Il est accessible en voilier… et depuis 2014 via une piste d’avion privée.

Surnommée l’île aux oiseaux car elle constitue une réserve ornithologique exceptionnelle, Tetiaroa connaît un engouement particulier depuis la construction d’un hôtel grand luxe, par Marlon Brando, propriétaire de cet atoll de toute beauté.

Et Brando ne s’y est pas trompé : l’atoll a depuis toujours la faveur des Grands puisque des marae très anciens ont été retrouvés sur place prouvant la trace des Pomare, famille royale tahitienne, à Tetiaroa depuis des siècles.

Voyage en Polynésie - Tahiti - Tetiaroa
Une journée hors du temps à Tetiaroa

Ici tous les superlatifs ne suffisent pas ! J’ai eu la chance d’y passer une journée quand j’avais 20 ans, et le ciel y était d’un bleu azur dense, son sable blanc comme l’albâtre, et son eau transparente d’une température idéale. Mais attention de ne pas faire la sieste sous l’un des nombreux cocotiers…

Cerise sur le gâteau : « à l’époque », aucun hôtel sur cet atoll, juste du sable et des oiseaux 🙂

Pour passer une journée à Tetiaroa, réservez votre place à bord d’un des catamarans assurant la liaison depuis Papeete. Comme la traversée dure plus de 2h30, le départ est matinal pour profiter pleinement de la journée en mer et sur l’atoll.

Pour passer la meilleure journée possible, pensez à des sandalettes allant dans l’eau (le platier peut être coupant sous les pieds), un chapeau et de la crème solaire !

Voyage en Polynésie - Tahiti - Tetiaroa
Une fois débarqués sur le motu Rimatuu – avec une petite embarcation type zodiac
(il n’y a pas de passe pour un catamaran donc il faut « surfer » sur une vague pour passer la barrière de corail), les Robinson d’un jour font une balade pour découvrir le motu Tahuna Rahi (« l’île aux oiseaux » – c’est de ce motu que l’atoll tire son nom), accompagnés d’un guide.

L’heure du déjeuner arrive rapidement : nous avons dégusté poisson à la tahitienne et grillade de poissons, accompagnées de riz, et des fruits pour finir sur une note sucrée. Un délice dans un cadre incroyable à l’ombre de cocotiers. Un seul mot d’ordre : aucun déchet ne doit être abandonné sur place !

Ensuite l’après-midi est libre pour explorer de nouveau l’atoll de façon autonome : bronzette, observation des oiseaux ou snorkeling avec le matériel prêté par l’équipage.

Bon à savoir : quand les oiseaux s’envolent, c’est une véritable cacophonie !

Autant vous dire que ces quelques heures passées sur ce bout de terre au milieu de l’Océan pacifique ont été d’une très grande sérénité !

Comptez un peu plus de 100 euros la journée par adulte, et 75 euros par enfant.

Une nouvelle ère avec le Brando Resort

 

L’acteur Marlon Brando est tombé amoureux fou de cet atoll lors du tournage du film « Les Révoltés du Bounty« . Sur l’île, il tombe aussi sous le charme d’une Tahitienne qui deviendra son épouse.

Pour Brando, une obsession l’habite quand il achète ce coin de paradis tahitien dans les années 60 : préserver les 14 espèces d’oiseaux, 158 espèces végétales dont 38 indigènes et 167 familles de poissons que l’on trouve sur place. Entre octobre et mars, les tortues viennent également pondre leurs précieux oeufs… prière de ne pas les déranger !

Après plusieurs projets avortés autour de l’écologie, c’est celui d’un resort de luxe 100 % écologique qui prend finalement vie sur Tetiaroa. Malgré la mort de l’acteur en 2004, le projet en cours de maturation prend forme et voit le jour 10 ans plus tard.

C’est sur le motu Onetahi que Brando a imaginé cet hôtel innovant. The Brando Resort a ouvert en 2014. Il est énergétiquement autonome grâce à des panneaux solaires, à la désalinisation de l’eau, et à un système de climatisation basé sur un pompage des eaux profondes du lagon. Il a été conçu dans sa majorité avec des matériaux naturels.

Aujourd’hui 35 villas – avec chacune une piscine privée – accueillent de riches voyageurs (3 500 euros la nuit !). Une piste d’atterrissage privée assure désormais la liaison avec Papeete uniquement pour les personnes logeant sur place.

Brando avaient deux autres exigences qui ont été respectées : la création d’un organisme de recherche sur place (La Tetiaroa Society pouvant accueillir 12 chercheurs) et la mise en place d’une association pour préserver la nature (association Te Mana o te moana). Ses deux voeux ont été respectés !

En attendant d’aller à Tetiaroa…

 

 Crédits Photos : © R. Sahuquet – Tahiti Tourisme

Les commentaires sont fermés.