Hauts-de-France-Dunkerque

Vivez le carnaval de Dunkerque de l’intérieur !

Classé dans : Témoignages | 1

Vous aimez faire la fête ? Foncez à Dunkerque à l’occasion de son carnaval. Une ambiance chaleureuse et conviviale, des traditions à perpétuer… et de belles balades à faire !

Mary, carnavaleuse décrypte pour vous les usages pour profiter pleinement des festivités du carnaval de Dunkerque dans les Hauts-de-France. Et comme elle aime particulièrement sa région, elle en profite pour nous parler de ses coins préférés.

Tu animes le blog Kids in Dunkerque. Qu’apprécies-tu dans la région où tu as grandi et où tu vis toujours aujourd’hui ?

La mer, l’air marin et le vent du nord qui vient fouetter mon visage  ! C’est simple lorsque je m’éloigne trop longtemps de chez moi, j’ai ce manque de ma ville et ce besoin de retrouver la plage de Malo-Les-Bains, et de longer la côte les pieds dans l’eau.

Hauts-de-France-Dunkerque

Le Carnaval de Dunkerque est l’événement que tout le Nord attend avec impatience chaque année. Que représente-t-il pour toi ?

Petite, j’adorais ! Et puis en grandissant et avec la vie active, je m’en suis un peu éloignée. Ma petite dernière Elijah, 8 ans est une vraie « carnavaleuse » et une sacrée « fêtarde », du coup je m’y suis remise aussi. Cette année nous avons le même déguisement !

Fais-tu partie d’une bande de Carnavaleux ?

Cette année oui ! Nous allons faire l’avant bande de Dunkerque le matin avec Elijah, et nous participerons un peu à la bande l’après-midi. Restez d’ailleurs connectés sur la page Facebook de Kids In Dunkerque, on fera des « live » spécial carnaval pour l’occasion !

Hauts-de-France-Dunkerque

Peux-tu nous donner quelques repères pour que l’on comprenne comment le Carnaval de Dunkerque se déroule ?

Au début du 18e siècle, lorsque les marins partaient pêcher en Islande. L’armateur offrait la « foye », une fête pour les pêcheurs à cette occasion. A cette époque, toutes les festivités se déroulaient dans une auberge. Mais petit à petit, à la fin du siècle, les hommes de la mer et leur famille se déguisèrent et envahirent les rues de Dunkerque.  C’est ainsi qu’est né la Visscherbende, la bande des Pêcheurs.

Il y a aussi les géants qui veillent sur la ville pour l’occasion : Reuze Papa, guerrier scandinave, aurait épousé la plus belle fille de la région, la Reuzine. A Dunkerque, le géant n’est pas brûlé comme dans certains autres carnavals de la région mais il est respecté par la population. Il est généralement  accompagné de sa femme, de ses fils et de 7 gardes du corps.

Parmi les codes importants :

  • Les parapluies : c’est un élément primordial de l’allure du carnavaleux. Ils peuvent servir à se retrouver dans la bande.
  • Le tambour-major : en costume de soldat de l’Empire, il est chargé de diriger la musique composée de fifres et de tambours.
  • Les chahuts : pour se tenir chaud et lorsqu’on est entrainé par la musique ! Les mouvements de foule peuvent paraitre impressionnants vus de l’extérieur mais les « masquelours » veillent à ce que tout se déroule sans incident.
  • Le déguisement est essentiel ! Souvent les hommes sont travestis en femme avec un chapeau à fleurs, un décolleté bien rembourré, un manteau de fausse fourrure, une mini-jupe et des bas résilles (c’est tout un spectacle).

Quels sont, selon ton expérience, les temps forts du carnaval de Dunkerque ?

Le moment où tout le monde se retrouve aux pieds de la statue de Jean Bart pour chanter la cantate à Jean Bart. Je trouve ce moment toujours rempli d’émotion.

Une année, j’ai pu assister au carnaval en hauteur, depuis l’appartement d’un ami. C’était juste magnifique ! Toutes ces couleurs et cette ambiance de folie !

Hauts-de-France-Dunkerque

Plus largement, pour un week-end dans le Nord, que conseillerais-tu à des amis de passage ?

Programmez la visite du musée portuaire de Dunkerque et profitez de la vue en haut de Beffroi. Il y a également le mémorial du souvenir, opération dynamo à ne pas manquer (il est actuellement fermé pour rénovation mais va très bientôt ouvrir ses portes). Et puis, nous ne sommes pas loin de la Belgique. Je vous conseille une petite escapade à La Panne pour déguster un cornet de frites avec de la mayonnaise et tester les mythiques Fricadelles.

Hauts-de-France-Dunkerque

As-tu une balade dont tu ne te lasses pas, qui te ressource ?

J’aime me balader le long des quais de la Citadelle, et admirer les bateaux de plaisance.

Côté culture, peux-tu nous parler du LAAC ?

C’est un musée que j’affectionne particulièrement. J’y ai mis les pieds pour son inauguration en 1981. J’avais alors 5 ans et je m’en souviens comme si c’était hier. J’y ai découvert l’art contemporain et des artistes exceptionnels. Il y a même une Nana de Niki de Saint Phale. Il y a des expositions très régulièrement et des visites guidées le dimanche. On adore s’y poser avec les filles et chéri et admirer les oeuvres.

Il est où ton coin de paradis dans le Nord ?

Il est « Sur le chemin des dunes, La plage de Malo Bray-Dunes  » comme dans la chanson de Souchon « Le Baiser « .

Hauts-de-France-Dunkerque

Crédits Photos : © Kids In Dunkerque / © OT Dunkerque / © Hilda George (plage) © Benoît Deniaud
Crédit Photo de Une : © Bobostudio

Laissez un commentaire