Retrouvez le goût de l’eau salée à Lorient

Retrouvez le goût de l’eau salée à Lorient

Classé dans : Témoignages | 0

Alors que 50 % des touristes venus dans le Morbihan disent vouloir découvrir les sports nautiques, seuls 15 % en pratiquent une fois arrivés sur place. Elle-même poule mouillée, Susanne s’est laissée tenter par une découverte lorientaise tournée vers la mer.

A quoi t’attendais-tu en arrivant à Lorient ?

A une ville sans âme, puisque Lorient a été rasée par les Anglais au cours de la Seconde guerre mondiale. En fait, si l’architecture n’est en effet pas très aimable, la ville s’avère des plus agréables, avec beaucoup d’air et d’espace et de nombreuses initiatives écologiques.

Il est facile de s’y déplacer et de rejoindre en vélo ou en transports en commun les immenses plages de sable ou les criques plus confidentielles.

Le port de Lorient, immense, mérite une visite en bateau, pour voir les pêcheurs, les frégates de la Marine nationale, les  grands monocoques du Vendée Globe et bien sûr les anciens blockhaus. C’est une première approche de la mer… tout en gardant les pieds sur terre !

decouverte-lorient

Et que faut-il pour te convaincre de te mettre à l’eau ?

Un centre nautique accueillant avec des moniteurs cools qui ne vous regardent pas de haut ! C’est le cas du centre nautique Kerguelen à Larmor-Plage.

Ils forment les enfants à la voile bien sûr, mais proposent aussi du stand-up paddle, les nouvelles formes de glisse comme le kayak-surf ou des plongées.

decouverte-lorient

Comme j’avais déjà fait du stand-up paddle, j’ai donc opté pour la rando aquatique : un excellent moyen pour se remettre en forme en restant « au chaud » dans une combinaison. La randonnée aquatique s’appelle ailleurs « longe-côte ». On marche ainsi 50 minutes le long de la côte, immergée jusqu’à la poitrine. J’ai aimé parce qu’il faisait beau et qu’il n’y avait pratiquement pas de houle, c’est alors une pratique assez douce et néanmoins sportive. En effet, on lutte contre la marée qui n’a pas du tout envie de me laisser avancer tout droit. C’est excellent pour la circulation dans les jambes !

Mais j’avoue que ce qui m’a surtout motivée, c’est la compensation : un hamburger au homard dégusté juste à côté du centre, à l’hôtel-restaurant Les Mouettes, en admirant l’exceptionnelle vue sur l’île de Groix.

Depuis Lorient, tu as misé sur une escapade sur l’île de Groix. Que retiens-tu de cette découverte îlienne ?

Cette magnifique petite île fleurie se voit de Lorient. Le ferry met 45/50 minutes pour la traversée. J’ai eu la chance de traverser en zodiac puissant de la base nautique citée précédemment. Certains bons nageurs font la traversée à la nage…

ile-de-groix-lorient

Groix se visite parfaitement sur une journée, même si j’y ai passé la nuit. Au port, les autres ont loué des vélos électriques, moi j’ai fait le tour de l’île en voiture pour admirer la spectaculaire pointe du diable, et visiter le joli village de Locmaria.

ile-de-groix-lorient

Il y a un sympathique circuit des fontaines et lavoirs pour ceux qui ont plus de temps. Toute l’île est magnifiquement fleurie avec des espèces que l’on a plus l’habitude de voir à Madère !

Et ton coup de cœur à Lorient ?

Je reste dans le registre de la gourmandise avec la chef Nathalie Beauvais du Jardin Gourmand. Grâce à la Breizh Box, on peut aller faire les courses dans les magnifiques halles de Lorient avec elle le matin, puis consommer les achats à l’heure du dîner dans son restaurant. Elle incarne toute la chaleur et la simplicité de l’accueil des Lorientais.

Photo en Une : OPFD Photo / Ile de Groix – plage : bibliobess / Ile de Groix – port : AlexisD / Ile de Groix – vitrail : Jeanne Menjoulet / Autres photos : Lorient Tourisme

Laissez un commentaire